En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Des rûches volées retrouvées en Bretagne chez un ancien stagiaire

Mis à jour le
Le miel fabriqué par les abeilles de la ruche
 

Les ruches, estimées à près de 60.000 euros, avaient été dérobées en mars. Grâce à un mail anonyme, Marie-Christine Nicollet et son mari, apiculteurs dans la Loire, ont pu retrouver leurs biens un mois plus tard.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • George Henry Thomas
    George Henry Thomas     

    *Il prétend.

  • George Henry Thomas
    George Henry Thomas     

    Monsieur Nicollet est bien connu du monde de l'apiculture, de la Justice aussi. Il prétends soigner le SIDA avec ses abeilles... ce n'est pas une raison pour lui voler ses ruches, même quand on est un stagiaire qui se pense escroqué. Toutefois les 60.000 € de préjudice relèvent du délire. Pour le grand public et à l'unité, les ruches nicot en plastique utilisées par cet homme valent 100€ et un essaim d'abeilles de qualité sur 10 cadres pas plus de 200€. 300€ donc par ruche, soit un préjudice réel de 18 300 € auxquels il faut ajouter quelques petits milliers d'euros de manque à gagner de production. Disons 25 000 € et pas 60 000 €.

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    A ces bretons, alors, et stagiaire en plus.

Votre réponse
Postez un commentaire