En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Près d'n million d'euros, c'est le montant déboursé par la SNCF et la RATP pour nettoyer les dégâts occasionnés par les 4 tagueurs interpellés.
 

Quatre tagueurs du Val-d'Oise, soupçonnés d'avoir dégradé plusieurs centaines de rames SNCF et RATP, ont été interpellés et déférés devant la justice, a-t-on appris vendredi. Des armes et du cannabis ont été découverts à leurs domiciles.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

38 opinions
  • dupond2a
    dupond2a     

    Mais qu'avez-vous donc contre l'art contemporain?
    Ces diarrhées picturales valent bien celles musicales comme le rap ?!...Et il s'y gagnent des milliards ...Vous êtes des ignars !..

  • zapaterolo
    zapaterolo     

    ah les sauvageons .ils vont s'en tirer avec un avertissement et en promettant de ne pas recommencer.on fait le paris?

  • ouichris
    ouichris     

    berg06 tu te rend vraiment compte de l'absurdité de se que tu dit?
    entendre ça me trou le ... si tu pense vraiment ce que tu dit faut aller te faire soigner.

  • naudin 33
    naudin 33     

    ils nous gonflent a nous obliger a supporter cette sous-culture de naze qui dégrade les bien publics. Pourquoi devrai-je payer pour réhabiliter des locaux dégradés par cette chienlit, moche en plus !

  • PAT1951
    PAT1951     

    ILS doivent rembourser la société qui PAIE et travaille.Mais les juges vont les relâcher faute de place en prison( voir l'attaque de trains par 20 jeunes)Les communes rurales ont besoin de bras pour entretenir notre patrimoine et l'environnementale Alors mettons les au boulot

  • DSKK06
    DSKK06     

    De plus c'est une femme seule avec deux enfants à élever, au smig. Voilà la mentalité de certains contractuels. Je suis sûr qu'il y en a pleins des histoires vrais comme celle ci...

  • DSKK06
    DSKK06     

    ou avec tags selon un pré croquis accepté par le comité de direction de la prison moyennant aménagement de la peine en cellule VIP, pourquoi pas...

  • Saladelle 30
    Saladelle 30     

    Il faut les enfermer assez longtemps pour avoir le temps de repeindre la Prison. Sans tags bien sûr !

  • DSKK06
    DSKK06     

    La solution, c'est d'attribuer par les communes et certains propriétaires de façades ou de murs l'autorisation de trompes l'oeil ou de "tableaux" éphémères. Cela existe déjà en Allemagne sur ce qui reste du mur de Berlin. Les tagueurs débutants auraient des surface moins visibles que les "artistes". Qu'attendent nos communes pour organiser ces réunions en invitant en Mairie les tagueurs à se faire connaître (avec amnistie pour le passé) et organiser ces oeuvres éphémères sur les affrosités. Je pense que dans ce cas, les tagueurs feront eux même la police à cause du respect mutuel qu'ils se revendiquent. Dans le cas ou la commune et les biens privés sont respectés, organiser des concours avec prime de la plus belle fresque éphémère chaque mois dans la mesure ou il n'y a plus tags anarchiques. Donner de la valeur aux tagueurs en mettant leurs oeuvres sur un catalogue internet par exemple. Organiser chaque mois des concour par département, par ville, par région et national (là je divague). Qu'en pensent nos conseillés communaux et nos maires de France pour que nos citoyens et nos estivants ou étrangers de passage ne subissent plus le choc des horreurs... ? Utopique, je ne penses pas...

  • Le grand couillon
    Le grand couillon     

    moi j'aime les tags, c'est un art, un moyen d'expression contre cette morosité et cette grisalle des rues de Paris et de ces rames de metro et rer tristes ! pour le fusil à pompe detention d'arme ils doivent être condamnés mais pas pour les tag et les graffs .

Lire la suite des opinions (38)

Votre réponse
Postez un commentaire