En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Plus de 300 000 ressortissants de l'Union européenne travailleraient en France "à prix cassés", selon le ministère du Travail.
 

Plus de 300 000 ressortissants de l'Union européenne travailleraient en France "à prix cassés", selon le ministère du Travail. Aux ressortissants d'Europe de l'Est se sont ajoutés ces deux dernières années des Espagnols et des Portugais fuyant la crise dans leur pays.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

56 opinions
  • IRRITE
    IRRITE     

    Bon article dans mediapart et sujet de salut les terriens : les travailleurs europeens low cost des chantiers francais.
    On ne peut dire le chomage augmente et importer de la main d'oeuvre.

  • tratopelle
    tratopelle     

    vrai sur dix routiers sur nos routes
    vous avez 9 routiers étrangers roulant comme dés malades, ne respectant rien et en prime dangereux
    faut que cela s'arrête avant que sa pète

  • morte france
    morte france     

    mais qu'est-ce que c'est ses portuguais qui v iennent bouffer le pain de nos arabes!!!pendant qu'ils nous bassinent avec le mariage pour tous,les vrai problèmes nous parasitent la vie.l'avenir n'est pas rose(ps)nous ne tenons plus notre pays ni nos vies on se couche eten se reveillant on constatent!!!!!!merci UMPS

  • 22 les v'la
    22 les v'la     

    si à la création de l'Europe, le social avait été une des premières décisions prises, nous n'en serions pas là

  • mangerune
    mangerune     

    non pas 10 ans depuis la loi de 1973 !!

    L' UMPS ruine la france!

  • grabujeras
    grabujeras     

    effectivement, ils sabotent nos entreprises
    ceci dit quant je vois certain prix en France je suis fou certain commerçant ou entrepreneurs marchent sur la tête
    même les grandes distributions qui vendent du textiles de RPC très cher et autres produits venant de RPC : jouets etc si vous n'avez pas 30/40 € pour acheter la moindre merde qui 2 jours après passe à la poubelle,

  • intrensigent
    intrensigent     

    Mais je pense que mai 68 ne serait trop petit,ils faut une revomution europeen,et que tous les psys ce revoltent ensemble,faut que sa pete,y'en a marre,PT D'EUROPE DE MERDDDD....

  • phamtom69
    phamtom69     

    Surtout embauchés par des grosses boites françaises en sous traitance, ce sont elles les coupables... Sinon pour le nombre c'est pas grave, il y a bien 400 000 français rien qu'à Londres...

  • chaumière
    chaumière     

    à nos ancêtres pour avoir un pays comme fut le nôtre et 10 années pour le mettre au tas. Quel délabrement ! Peut-être faudrait-il refaire un Mai 68 surdimensionné ? Le temps le dira...

  • lecoyote
    lecoyote     

    Le texte initial proposé par le commissaire Frits Bolkestein et notamment son « Principe du pays d'origine » engendra une polémique puis une contestation forte, tout particulièrement en France. Selon ce nouveau principe introduit par la directive, le contrôle de l'application du droit du travail serait conféré au pays d'origine du travailleur et non plus au pays dans lequel s'effectue le travail. Cette perspective fait craindre, en particulier au pays de l'ouest de l'UE, un risque de dumping social : les travailleurs des pays le mieux-disants sur le plan des droits sociaux se retrouveraient désavantagé dans la concurrence face aux travailleurs issus de pays moins avancés socialement, comme pouvaient l'être les nouveaux États membres. Ce risque a trouvé son incarnation dans l'opinion publique française sous l'allégorie du « plombier polonais » : ce plombier serait en effet soumis au régime des droits sociaux polonais, moins favorables que les droits français qui protègent ses collègues français.

Lire la suite des opinions (56)

Votre réponse
Postez un commentaire