En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'une des banderoles déployées au matin du 15 juillet sur la centrale du Tricastin.
 

Ils s'étaient introduits dans la centrale nucléaire en juillet, et comparaissent jeudi devant la justice pour "violation de domicile" et "dégradations en réunion".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Un type s'est assis par terre avec une bougie et un t-shirt sur lequel figurait l'horrible symbole d'un papa et d'une maman tenant des enfants par la main, et il a fini en prison pour ça. Des gens qui n'ont fait qu'entrer par effraction dans une centrale nucléaire devraient sans doute s'en tirer avec un rappel à la loi ...

Votre réponse
Postez un commentaire