En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
1er mai: crise sociale, division et faible mobilisation
 

Les syndicats ont revendiqué 160.000 manifestants à travers le territoire quand la police estime qu'ils étaient un peu moins de 100.000. Dans chaque cortège, le gouvernement a été pointé du doigt et critiqué.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

19 opinions
  • BenVoyons
    BenVoyons     

    bien d'accord.

  • Gallus
    Gallus     

    Autant je trouve le syndicalisme nécessaire et courageux, autant CE syndicalisme me répugne. Je n'ai pas l'impression de voir des gens défendre leurs collègues mais plutôt d'être manoeuvrés, avec complaisance, par les deux partis politiques qui les financent et les dirigent: PS et FDC. Que les syndicats retrouvent leur liberté apolitique et leur honnête et alors ils seront plus convaincants!

  • bill
    bill     

    Les SYNDICATS A LA BOTTE DES GOUVERNEMENTS UMPS ! vous ne trouvez pas bizarre que dans aucune déclaration des syndicats , on ne parle JAMAIS de la réduction du nombre des ELUS , de leurs salaires , de leurs avantages pour faire des économies ??? ils n'ont pas parlé non plus de la réduction des salaires des salariés de RENAULT pour Prétexte , la COMPETITIVITE obtenue par CARLOS GHOSN qui lui a gagné en 2012 ........ Tenez vous bien ! 11,2 MILLIONS D'EUROS .... 1 an c'est vite passé ! il en regagnera autant d'ici fin décembre .... Vivement MARINE !

  • Dobermann
    Dobermann     

    Marine et VITE.....

  • bassminister
    bassminister     

    entièrement d'accord avec vous, faudrait pas grand chose de plus ...

  • bassminister
    bassminister     

    ils en pensent rien tant qu'ils ont l'oseille des comités d'entreprise à cramer

  • bassminister
    bassminister     

    +1

  • bassminister
    bassminister     

    +1

    y'a déjà moi en moins ...

  • helite
    helite     

    Les syndicats ne sont plus crédibles, et ils finiront par avoir de moins en moins d’adhérents.
    Il faut pas confondre entre faire de la politique et faire du syndicalisme, ils ont pas compris .

  • Urbain VIII
    Urbain VIII     

    Avec près de 1,8 million de syndiqués pour 22,5 millions de salariés, la France compte le plus faible taux de représentation syndicale des pays de l'OCDE. Et n'a cessé de reculer depuis 1950, y compris dans des secteurs comme l'énergie, où ils comptaient traditionnellement de forts bastions.
    A la différence de l'Allemagne, des Etats-Unis ou des pays nordiques, les syndicats français, avec seulement 7% de la population active, ont peu de pouvoir. A la différences des organisations allemandes, ils ne participent ni à l'élaboration du droit social, ni à la gestion des entreprises.

    Les syndicats seraient, selon les critiques, trop divisés, trop dispendieux, trop opaques... et défendraient la cause d’une petite minorité de salariés. Ce qu'il réfutent avec force. Dernier reproche en vogue, ils s'occuperaient trop de politique au détriment de leur mission de défense des salariés.

Lire la suite des opinions (19)

Votre réponse
Postez un commentaire