En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
15 grands chefs souhaitent distinguer les "artisans" des restaurateurs lambda
 

15 grands chefs français, dont Alain Ducasse et Joël Robuchon, lancent le label «restaurant de qualité» afin de distinguer les "artisans restaurateurs" qui privilégient le fait maison au réchauffé. Selon plusieurs études, 70 à 80% des restaurants cuisinent avec des produits industriels.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

21 opinions
  • CHOLOMAX21
    CHOLOMAX21     

    je suis proprietaire et chef de cuisine d'un petit restaurant de campagne ou l'on sert uniquement une formule a 13€ tout compris.celle ci rend tous les jours (j'ose le croire!!),des gens simples( famille,ouvriers,touristes et vrp)heureux.je suis la tot le matin ,a cuisiner mes terrines,crudités fraiches, plats mijotés et desserts maison pour les servir dans mon bistrot a la deco "out", sans nappe, ni argenterie,juste dans le but de rendre les gens heureux! ma question est la suivante: aurais-je droit a figurer parmis les 10000 restaurant labelisés en operant dans un etablissement simple mais qui s'efforce de mieux faire que ses "concurents" plus huppés? J'ouvre le debat!

  • bardichou
    bardichou     

    "Trop compliqué" de faire du confit pour le chef de l'atelier de l'Aubrac...
    Je suis mort de rire en lisant cela !!! Franchement c'est si compliqué de faire du confit !!! N'importe quel apprenti en serait capable, non ?
    Du coup j'ai des gros doutes sur la qualité de la réalisation des 95% fait maison...

  • Gihaire
    Gihaire     

    TROP DE LABELS TUENT LES LABELS.

    Après s'être vendus à l'agroalimentaire, 15 chefs lancent le label «restaurant de qualité» Business oblige. Vous n'avez pas honte ?

    Voilà aujourd’hui nos grands chefs étoilés du guide Michelin qui s’intéressent aux « sans grades » de la cuisine française.
    Ces grands chefs qui ne discutaient jusqu’à ce jour qu’entre eux découvrent sur le tard les dégâts occasionnés de leur collaboration avec l’agro alimentaire.

    Findus, Fleury-Michon, William Saurin,… les plus grands noms de bouffe en boite ou surgelés se sont payés les services de certains grands chefs ce qui a permis à l‘agro alimentaire de fournir les restaurateurs en plats cuisinés.

    Et une fois les dégâts faits : « Alerte Rouge », on fonce dans l‘actualité du moment : « Qui cuisine dans nos restaurants ? ».

    Et il faudrait en plus débourser 420€ par an pour se payer le parrainage de ces grands chefs !
    Ils ne perdent pas le nord nos étoilés ! Et pourquoi ne pas défendre la cuisine française gratuitement, ça aurait du panache !
    Mais business quand tu nous tiens …
    Comme pour l’agro alimentaire les chefs vendent leur « aura » aux restaurateurs de tous les jours, rien n’est gratuit avec eux quel dommage !

    Autant leur réveil tardif est intéressant, autant la démarche crée la confusion dans la restauration toujours prête à créer une association.
    La France regorge d’associations de cuisiniers, départementales, régionales, nationales, mais une fois de plus cela crée une confusion pour le consommateur.

    Trop de labels tuent les labels.

    La question dans cette nouvelle association ce sont les contrôles :
    • Qui va contrôler les restaurateurs ? est- ce que Ducasse ou Robuchon et les autres vont prendre leurs bâtons de pèlerin pour faire une visite en règle des restaurants candidats ?
    • Un audit fait par une entreprise indépendante ? L’état va-t-il valider ?
    Aujourd’hui créer une nouvelle association pour répondre aux inquiétudes des consommateurs est contreproductif.

    Nos clients veulent savoir si le restaurateur fait son métier d’une manière artisanale. C'est-à-dire :
    • Les plats sur la carte sont ils cuisinés à partir de produits bruts ?
    • Y a-t-il un acte de cuisine dans le restaurant ou pas ?

    Seul un contrôle d’Etat peut répondre à ces questions.
    Et ce contrôle doit être fait par un organisme certificateur.
    « Maitre-Restaurateur » titre d’état est pour le moment la seule réponse officielle à cette interrogation du consommateur
    « Maitre-Restaurateur » n’est pas une association de plus. « Maitre-Restaurateur » est une certification.
    « Maitre-Restaurateurs » à part l’audit c’est Gratuit

    Alors, stop aux bêtises et aux divisions
    Oui à l’union pour une vraie démarche de qualité incontestable et incontestée vers les consommateurs, nos clients.

    Gihaire C.
    Cuisinier indépendant « sans grade »

  • Gil33
    Gil33     

    Du coup a quoi sert le titre de maitre restaurateur.De plus 10000 à 350€ l'adhésion annuelle ça fait un budget de 3500000€/an!!!A quoi va servir cette cagnotte.Nos grands devraient plutot soutenir le titre de maitre restaurateur,qui,rappelons le est un label mis en place par le gouvernement,délivré aprés un audit fait par une société de contrôle externe à l'entreprise.Mais peu-être que nos grands chefs n'ont pas envie de ce faire auditer,allez savoir?

  • ThS
    ThS     

    ROBUCHON rime avec Fleury Michon http://www.fleurymichon.fr/joel-robuchon/l-histoire-dune-alliance.html

  • ThS
    ThS     

    Yannick ALLENO rime avec METRO http://www.lechef.com/un-grand-diner-metro-signe-yannick-alleno-au-meurice/

  • ThS
    ThS     

    DUCASSE partenaire de DANONE http://www.alain-ducasse.com/fr/partenaires chercher l'erreur

  • André de Castanet
    André de Castanet     

    j'en ai un peu assez de voir ce débat sur la place publique. je suis restaurateur pas chef, j'ai un chef !! Trés bon.Actuellement il écosse des petits pois frais. La politique de la maison est que du frais et du vrai maison. le midi je sors une formule à 15€ tout compris. dans ma carte tout est transformé le menu dégustation est à 40€. Alors il est trés facile de voir les "vrai" restaurateurs il suffit de regarder à quelle heure le chef arrive. Un label pourquoi pas mais commençons par enlever l'enseigne restaurant aux réchauffeurs. La marche en avant de l'industrie est là et bien là. C'est a nous à rester mobilisé et à lutter contre les réchauffeurs. Une première idée taxons les plats cuisinés servis en restaurant pour les mettre au niveau du coût de reviens du frais par exemple. Soyons pédagogue et démontrons que le frais à toujours la cote.Une seconde idée mettre la TVA à 20% pour les réchauffeur et laissons celle des restaurants à 7%. bon j'arrete on pourrait y passer la nuit.une derniere suggestion arretons les cours sur la préparation des plats industriels dans les lycées hoteliers.............

  • SEGUREL
    SEGUREL     

    a voir ce qu ils mettent dans les assiettes ils nous prennent pour des c...un petit peu de mousse par ci un petit peu de mousse par la et le tour est joué...........

  • 22 les v'la
    22 les v'la     

    pour ceux qui auront le label d'augmenter les prix.

Lire la suite des opinions (21)

Votre réponse
Postez un commentaire