En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le suivi des déséquilibrés est-il suffisant ?
 

La question du suivi des déséquilibrés dangereux refait surface après le drame de Roquebrune-Cap-Martin. Un schizophrène de 27 ans a poignardé trois personnes dans une résidence huppée. La même résidence où il avait déjà commis une agression au couteau il y a cinq ans. A l'époque, sa victime s'en était sortie. Cette fois, il y a eu un mort. Cela aurait-il pu être évité ?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire