En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Zika
 

Alors que le virus arrive en Europe, la crainte d’une propagation du virus Zika grandit. Mais grâce au froid encore présent, le Vieux-Continent serait pour le moment épargné. Sur BFMTV, le Dr Ducardonnet apporte ses réponses sur les symptômes de la maladie et les risques de propagation.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • truc
    truc     

    Pas de vaccin et de traitement
    comme le Sarkolepenisme alors ?

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Ça fait certainement partie de cette longue liste de petits effets secondaires induits par les dérèglements climatiques actuels et à venir.
    Des régions à une époque peu propices à l'éclosion et la viabilité de certains insectes et virus verront proliférer ce qui auparavant n'aurait jamais vu le jour pour cause d'environnement inapproprié.

    kalispera
    kalispera      (réponse à Boz Ramboz)

    Quand l'homme est incapable réguler les naissances, la nature s'en charge

    truc
    truc      (réponse à kalispera)

    Pour ma part je préfère que l'on régule les moustiques plutôt que les bébés

    kalispera
    kalispera      (réponse à truc)

    Vous préférez mais la nature se fout de vos préférences

    truc
    truc      (réponse à Boz Ramboz)

    Un exemple ou trois : La camargue , le littoral corse , le littoral landais ...ont été
    infestés de moustiques pendant des siècles
    sans réchauffement climatique

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à truc)

    Cet exemple ne démontre absolument rien par rapport à ce que je dis, certains insectes ont besoin d'environnements particuliers pour proliférer, après si votre piètre compréhension vous laisse croire que j’affirme que tous les moustiques ne peuvent pas vivre ou se reproduire en Europe ou zones tempérées en dehors d'une augmentation sensible des températures moyennes, c'est votre problème.

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à truc)

    La dengue et potentiellement la malaria, vous allez aussi me dire que si un jour ça devient courant en Europe, ça n'a rien à voir avec le fait que certaines régions auront vu leur climat changé entre-temps ?

    truc
    truc      (réponse à Boz Ramboz)

    La dengue comme la malaria furent présentes jadis en Europe de manière endémique comme dans les Landes ( qui avant le boisement du 19 ème siècle était une zone de marais épouvantable ) et non pas épidémique
    Les conditions de propagation sont le taux d'humidité , le manque de salubrité d'installations et les déplacements avant la " température " ( je vous confirme en effet que la terre Adelie est dépourvue de moustiques
    Mais qui sait en France que la Finlande est truffée de moustiques ( nombreux lacs ) l'été qui est tout sauf caniculaire croyez le

    truc
    truc      (réponse à Boz Ramboz)

    Bof
    les moustiques et les marais sont plus vieux que l'humanité et vues les épidémies de peste et autres saletés qui
    jalonnent l'histoire , y compris biblique , on peut être tenté de ne pas tout mettre sur le dos du climat
    Le moustique c'est de l'eau stagnante et les voyages humains démultiplient le problème
    l'avion plutôt que le climat

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à truc)

    Certains insectes ont besoin de climats quasi tropicaux pour survivre ou proliférer en très grand nombre, quand vous aurez compris cela vous aurez compris le reste et cesserez les analogies fumeuses.

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à truc)

    Je ne mets pas tout de manière catégorique sur le dos du climat variant, je dis simplement que certaines maladies et bestioles qui pour proliférer avaient besoin d'un climat particulier, pourront le faire dans d'autres endroits devenant plus propices qu'auparavant à leur développement.
    Tous les moustiques et virus ne sont pas adaptés aux climats tempérés que vous citez, certains ont besoin d'un minima au températures pendant une période donnée.
    Bref merci de réfléchir un peu plus la prochaine fois.

    truc
    truc      (réponse à Boz Ramboz)

    Dont acte
    vous avez sûrement raison et mes capacités de réflexion sont limitées comme mes parents et professeurs me l'ont toujours dit

  • doume39
    doume39     

    Zika prévention: "L'utilisation de moustiquaires et le port de vêtements longs et amples permet d'éviter les piqûres. L'emploi de produits répulsifs cutanés est également conseillé, après avoir demandé l'avis d'un médecin. "
    Burka pour tous...

  • doume39
    doume39     

    Zika:" Il tire son nom d'une forêt en Ouganda où il a été identifié pour la première fois en 1947. Répandu dans les régions tropicales d'Asie et d'Afrique, il est responsable en 2007 d'une épidémie sur les îles Yap, en Micronésie, où il infecte près des trois quarts des habitants de l'île. Il est, depuis cet épisode, considéré comme émergent à potentiel épidémique et gagnant régulièrement de nouvelles régions."
    2007 nous sommes en 2016 cherchez l'erreur!!!!!!

    truc
    truc      (réponse à doume39)

    Et ?

    Crusader30
    Crusader30      (réponse à doume39)

    C'est bien internet ....mais cela on est capable de le faire vérifier tout seul

  • Pseudome
    Pseudome     

    A chacun d'utiliser l'insecticide en défense

    Crusader30
    Crusader30      (réponse à Pseudome)

    Hélas, beaucoup sont immuniser contre certains de nos insecticides......

  • Crusader30
    Crusader30     

    En plus de cet hiver très doux, trop doux, ces moustiques plus les nombreuses bactéries vont s'en donner à coeur joie, gastro, maux de gorges méningites, tous les éléments sont réunis à 13H00 dans le sud 16° dehors ...pour vous dire et des nuits à 8°...c'est pas bon et des fleurs partout

    truc
    truc      (réponse à Crusader30)

    Les hivers doux sont connus au Maroc
    ils n'ont pas ce moustique en Janvier si ?

    Crusader30
    Crusader30      (réponse à truc)

    Mais au Maroc l’hygrométrie est faible,,,,,,vous n'avez pas de moustique dans le Sahara trop chaud et sec ni en Alaska trop froid..les moustique aiment l'humidité et la chaleur, toutes les espèces et les oeufs éclosent dans l'eau...ne jamais garder des bacs avec de l'eau dans son jardin , éviter toute source d'humidité.......prévention....cadeau

    kalispera
    kalispera      (réponse à truc)

    Jamais d'infos dans ce pays, comment pouvez vous le savoir ?

    truc
    truc      (réponse à kalispera)

    Le Maroc est un pays adhérent à l'OMS
    tout simplement

    kalispera
    kalispera      (réponse à truc)

    Vous êtes naïf ou de mauvaise foi ?

    kalispera
    kalispera      (réponse à truc)

    Vous êtes naïf ou de mauvaise foi ?

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à truc)

    Le taux d'humidité n'est peut-être pas suffisant, d'autres questions ?

    truc
    truc      (réponse à Boz Ramboz)

    Donc ce n'est pas la température mais le taux d'humidité , les points d'eau stagnantes et les déplacements liés à l'activité humaine qui sont prépondérants dans cette problématique epidemiologique
    d'autres sophismes de comptoir ?

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à truc)

    Sophismes de comptoir ? Vous êtes en plein dedans, si on vous dit qu'un ensemble de paramètres est nécessaire pour expliquer la survenue d'un insecte dans des endroits et que vous en enlevez un important à chaque fois.
    Qui a dit que ce n'est pas la température ? Dire que le taux d'humidité au Maroc par rapport à votre exemple n'est peut-être pas assez suffisant, suffit pour vous pour affirmer que finalement la température n'a rien à voir ?
    Dans cette logique pourquoi on n'en voit pas aux Pôles.
    Vous semblez mener une croisade comme pour assouvir un besoin de nier ou chercher querelle en vous basant sur vos limites intellectuelles, est-ce juste une impression ?

    truc
    truc      (réponse à Boz Ramboz)

    Non
    Je ne suis pas aussi intelligent que vous mais je suis médecin et j'ai suivi quelques cours d'épidémiologie et de statistiques .Je suis né en Afrique et je vis en Finlande
    J 'évoque donc un sujet que je connais un peu : Le réchauffement climatique n'est pour rien dans ce phénomène moustiques et charges virales
    comme l'affirmait jadis le professeur Gentilini

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à truc)

    Plutôt un mytho qui se rattrape aux branches, les gens sont toujours des pseudos cracks liés au sujet de la discussion, profs de boxe thai, pilotes, CRS quand ils racontent nawak et qu'ils ne savent plus comment faire pour paraitre crédibles.
    Allez je suis gentil je vous cite un passage d’un texte tiré du CNRS (fort risque que ça soit censuré rapidement), le genre de choses qu’on peut aussi lire sur le site de l’OMS :

    Biodiversité et maladies infectieuses : le rôle du climat
    [Le changement climatique avec les modifications de la température, des précipitations, de l’humidité qu’il entraîne, pèse sur le devenir de certaines maladies infectieuses et parasitaires qui affectent l’ensemble du monde vivant. Ce changement influence les aires de distribution des espèces qui remontent en latitude comme en altitude, perturbe la composition des écosystèmes et les interactions des espèces entre elles. Il agit sur les cycles de nutrition et de vie des organismes (vitesse de développement, nombre de cycles annuels…), sur leurs systèmes de défense et de reproduction, sur la floraison des plantes, sur la date de migration des oiseaux, sur la durée d’activité des insectes…

    Il intervient donc sur la répartition, l'abondance, le comportement, la dynamique, la structuration génétique des populations d’espèces vectrices et réservoirs. Il agit également directement sur les virus, bactéries ou parasites pathogènes, en sélectionnant des populations les mieux adaptées aux conditions environnementales qui pourront s'avérer plus ou moins virulentes. Enfin, le changement climatique peut modifier les relations que les agents pathogènes, les vecteurs et les espèces réservoirs entretiennent entre eux.
    Plusieurs études scientifiques récentes ont montré l’incidence possible de la température, de la sécheresse et de la pluviométrie sur l’évolution géographique et temporelle des maladies infectieuses et parasitaires (choléra, paludisme, dengue...). Comme on attend, dans les années à venir, une augmentation significative de la température, il faut envisager les conséquences sur l’extension géographique de nombreuses maladies infectieuses et notamment celles transmises par des animaux vecteurs (paludisme, dengue). ]

    kalispera
    kalispera      (réponse à truc)

    Ouais mais du Maroc vous ne connaissez que le sud, le nord est particulièrement humide et les eaux stagnantes ne manquent pas

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    "il n'y a ni vaccin, ni traitement"

    et bien comme cela on sera tous dans la position d'un sans papiers sans soins
    et la maladie ce propagera

    daddicool
    daddicool      (réponse à MANENTIAL )

    Toi t es surtout dans la position du sans cerveau qui comprend jamais rien aux sujets et qui est tout le temps à contre courant.

    Crusader30
    Crusader30      (réponse à MANENTIAL )

    Man, la quinine j'en ai beaucoup pris pour ces moustiques dangereux en Guyane, Brésil et Vietnam ...ça marche...et protège...... crus

    kalispera
    kalispera      (réponse à Crusader30)

    La quininine c'est contre le palu et en Guyane elle ne suffit pas il faut prendre du laram qu'aucun expat ne prend à cause des graves séquelles

    truc
    truc      (réponse à Crusader30)

    La " quinine " ça date un peu ...
    Vous êtes né à l'époque du traité de Berlin ( partage des " colonies " ...) ?

    daddicool
    daddicool      (réponse à MANENTIAL )

    Toi t es surtout dans la position du sans cerveau qui comprend jamais rien aux sujets et qui est tout le temps à contre courant.

  • ex Sétois
    ex Sétois     

    Heureusement qu'il fait froid chez nous d'après eux!!!!
    Moi, dans l'Hérault, c'est la première année ou je vois encore des moustiques au mois de janvier, donc 'ce n'est pas à l'été que nous craindrons mais au printemps avec le retour des moustiques tigres.

    Crusader30
    Crusader30      (réponse à ex Sétois)

    Exact, idem près de chez vous

  • doume39
    doume39     

    Virus connu de longue date et c'est maintenant que tout le monde se réveille! Tant qu'il ne faisait que des dommages limités tout le monde s’en foutait.

    selenium
    selenium      (réponse à doume39)

    c'est toujours comme ça, on a entendu parlé d'Ebola uniquement quand le virus à risqué d'atteindre les pays du nord

    Crusader30
    Crusader30      (réponse à doume39)

    Depuis l'arrivée de ces moustiques tigres en Camargue c'est un fléau, j'ai vu au Brésil en Guyane et aux Vietnam des moustiques qui vous foutez par terre, avec des fièvres de fou, seul remède la quinine...
    il y a 40 ans en Camargue nous avons toujours eu des moustiques inoffensifs....mais là cela devient inquiétant...
    Seul remède la quinine mais en prendre trop n'est pas bon pour le coeur

    truc
    truc      (réponse à Crusader30)

    C'est en effet la virulence qui est inquiétante
    la Finlande , la Sibérie , ...ont des étés infestés de moustiques sans ces prévalences virales

    kalispera
    kalispera      (réponse à truc)

    C'est le moustique tigre le vecteur, pas tous les moustiques et le climat de la Sibérie c'est pas son truc, pour un spécialiste ...!

Votre réponse
Postez un commentaire