En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Une boîte de Dépakine. (Photo d'illustration)
 

Le valproate, une molécule contre l'épilepsie et les troubles bi-polaires, contenue notamment dans la Dépakine, a entraîné au moins 450 malformations congénitales entre 2006 et 2014 chez des bébés exposés in utero. Les familles concernées ont été reçues au ministère de la Santé ce mercredi.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire