En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une première victoire pour les victimes des vaccins à l'aluminium.
 

Le tribunal administratif de Pau a donné raison jeudi à une infirmière qui estimait souffrir d'une maladie professionnelle liée aux administrations successives de vaccins à l'aluminium en raison de sa profession.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • ESTUAIRE
    ESTUAIRE     

    BRAVO ! enfin ! il était temps !!

  • Vendetta
    Vendetta     

    Dans ce cas on se laisse tous mourir, car de la m**** il y en a partout dans la bouffe etc, bref, partout. On le sait et on vit avec faut pas jouer les hypocrites hein! Toutes les raisons peuvent être bonne pour déposer une plainte. On peut toujours essayé, comme dit l'autre, ça passe ou ça casse.

  • tubalcain
    tubalcain     

    Tout le monde gueule sur l'alu dans les vaccins, personne ne dit rien sur l'alu dans les déodorants et les implacables courbes des ventes de déos et les cancers du seins qui sont jumelles!

  • Carambar
    Carambar     

    les bébés ont une surdose d'aluminium avec tous les vaccins obligatoires... à 16 ans un ados a eu la même maladie que l'infirmière on se demande pourquoi - indice un rappel

  • Carambar
    Carambar     

    vaccin de la grippe tous les hiver Alzheimer garanti présence de l'alu dans le cerveau....

Votre réponse
Postez un commentaire