En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un traitement de choc préconisé pour les médicaments
 

Les autorités se mobilisent pour éviter une répétition du scandale du Mediator, un antidiabétique soupçonné d'avoir provoqué 500 à 2.000 décès en France.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • remi34
    remi34     

    Je vois qu'un corps de métier peut disparaître
    Un autre suivra celui de pharmaciens
    LE PERSONNEL DE L IGAS EST BIEN AU CHAUD DANS SES BOTTES !
    Comment peut on décider qu'une profession disparaisse!eux qui ont un salaire de fonctionnaires? Personne ne dit mot au contraire on dirait que ça fait plaisir?
    CE N EST PAS AUX AGRICULTEURS A QUI ON A PROMIS DES MILLIONS
    QUI POURTANT NOUS ARROSENT DE PESTICIDES ET FONT PLUSIEURS MORTS CHAQUE ANNEE ON NE SUPPRIME PAS LEUR EMPLOI NI LES PESTICIDES D AILLEURS !
    Là on promets simplement aux visiteurs médicaux de ne plus exister!
    Je vois que lorsque l’on n’est pas concernés on s'en fout!
    Ce n'est pas comme ça que l'avenir de nos enfants sera sauve!ceux qui n'ont pas d'enfant s'en foute! Avec cette politique là personne ne sera sûr que son emploi ne disparaîtra pas
    Tout le monde a droit à un salaire pour vivre!
    Quelle époque du chacun pour soi!
    Et puis c'est tellement tentant de rayer une profession alors qu’il suffit de garder que les bons médicaments car il ne faut pas oublier qu’ils ont sauvés des vies depuis un siècle et qu’ils étaient et sont fait pour soigner !
    Non l’occasion est trop bonne ! Supprimons des professions de santé et ne vous leurrez pas braves gens le droit à la santé pour vous et vos enfants !

  • unpapa
    unpapa     

    Trop de magouilles dans le monde de la santé, Labos, politiques et professionnels de santé se sont gavés et se gaveront encore. Il faut toujours attendre des morts, d'innocentes victimes pour que nos chers politiques nous envoient de la poudre aux yeux par des pseudos commissions d'enquêtes pour calmer le peuple mais certainement pas pour que tous les coupables, dont eux, paient... Hypocrisie encore et encore de nos politiques. L'agence française du médicaments devraient être dissoute et les fonctionnaires d'état gravitant dans la sphère du ministère de la santé démissionnés (santeusagers)

  • C.S.G.R.D.S
    C.S.G.R.D.S     

    Sans blagues, il voudrait mettre un terme à la manne sans fond de la sécu que représentent les médicaments pour les labos

  • SCANVIEW
    SCANVIEW     

    un organisme public d'information sur le médicament et la suppression du corps des visiteurs médicaux

Votre réponse
Postez un commentaire