En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un médecin soupçonné d’euthanasie à Bayonne
 

Un médecin du centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) est soupçonné d'avoir intentionnellement donné la mort à plusieurs de ses patients âgés. Il a été placé en garde à vue.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

51 opinions
  • JMB83
    JMB83     

    Avant de prendre des positions aussi catégoriques il faudrait peut être avoir un peu plus d'info .

  • Lyonnais+
    Lyonnais+     

    pour ces paroles qui montrent le travail d'élaboration personnel que vous avez fait pour remplir votre noble mission. Hélas tout le monde n'a pas votre perception de la nature humaine. Pouratnt on a beaucoup à apprendre à rester à l'écoute des mourants... C'est tellement plus simple de tout occulter...

  • NICOLE IDE37
    NICOLE IDE37     

    il existe des lois contre l'obtination déraisonable, pour le droit à l'accès aux soins palliatifs, pour le droit au soulagement de la douleur même si cela peut avoir pour conséquence la diminution de l'espérance de vie (loi n°2002-303 du 4 mars 2002 et loi n°2005-370 du 22 avril 2005 dite "loi Leonetti")
    Avant de demander le droit d'être tué, demandons l'application des lois existantes. Il y aurait alors moins de situations de souffrance.

  • NICOLE IDE37
    NICOLE IDE37     

    Si vous êtes, un jour, accueilli en soins palliatifs et que vous exprimez le souhait de ne pas voire votre vie prolongée artificiellement, ou encore, qu'en cas d'impossibilité de votre part de vous exprimer, si la question du sens de votre existance dans ces conditions,avec discussion avec vos proches,indique que ce n'est pas la solution la plus juste pour vous, les soins dits "d'acharnement thérapeutique" appelés maintenants d'obstination déraisonnable ne seront pas entrepris, ou seront arrêtés. Vous serez pris en soins par un équipe attentive au soulagement de vos souffrances et au soutien de vos proches. Rien ne sera fait pour s'opposer à la venue de la mort, mais elle ne sera pas provoquée intentionnellement. Les soins palliatifs sont des soins actifs. La loi Léonetti n'est pas suffisamment connue, et de ce fait l'euthanasie semble être une solution sans intermédiaire avec le maintient en vie coute que coute.
    Avant de demander le droit d'être tué, renseignez-vous mieux, et demandez le droit reconnu aux soins palliatifs.

  • Nicoleide37
    Nicoleide37     

    Je ne connais pas ce médecin ni la somme de circonstances qui l'ont amené à penser que provoquer la mort était la solution la plus juste pour ces personnes. Je n'applaudi pas ce geste ; je ne pense pas qu'un homicide soit une solution idéale, ni qu'il doive susciter un encouragement. La souffrance existe ; face à cela la réaction la plus "humaine" se doit-elle d'être radicale: j'élimine ce qui me semble ingérable et qui génère en moi de la souffrance, de la peur, qui me renvoi à mes limites? L'être humain ne peut pas tout solutionner, la science n'a pas réponse à tout, la mort reste un phénomène naturel, prévisible, même si la société actuelle voudrait l'oublier. Contrôler la mort n'est-il pas un leurre pour imaginer que nous avons la solution à tout? Je suis infirmière en soins palliatifs; non croyante, je pense que ma place aurpès des personnes, patients et proches, en souffrance n'est pas de donner la mort mais de prendre soins, avec tous les moyens dont je dispose, et en collaboration avec une équipe pluridisciplinaire. Les effets positifs de cette prise en soins sont peu médiatisés. Les politiciens ne semble pas trop prendre position (peut-être trops soucieux du potentiel électoral?)
    Quand au supoosé souhait des patient concernés,qui vous dit que telle était leur demande? Prenons garde à ne pas transposer nos propres angoisses face à la mort, notre transfert.Par expérience, la demande dans les situations "de fin de vie" est bien souvent de ne pas souffrir, de ne pas faire souffrir leurs proches, mais pas de mourir. Il est bien surprenant de constater la capacité d'adaptation de l'être humain face aux situations difficiles, ...quand il est soutenu et accompagné par ses semblables. Pour moi applaudir l'euthanasie serait comme nier la condition de dignité humaine. Supprimer ce qui me dérange n'est pas une solution. Nous avons des moyens, des connaissances pour prendre en soins les personnes en situation de souffrance. Plutôt que le droit de d'être tué, demandons l'accès au droit reconnu aux soins palliatifs.

  • Lyonnais+
    Lyonnais+     

    qui semble un peu connaître la question autrement qu'au travers de ses propres angoisses face à la souffrance et à la mort... Merci

  • NPIDE37
    NPIDE37     

    Je ne suis pas croyante, mais je ne suis pas en faveur de l'euthanasie. Infirmière en soins palliatifs je vous assure que cette approche, si elle n'est pas miraculeuse, permet une fin de vie dans des conditions de respect, de dignité, d'humanité. La fin de la souffrance n'est pas la mort. La mort c'est la fin de la vie, qui est un processus naturel. La souffrance, elle, ressort des compétences humaines pour aider l'autre. Nous avons des moyens, demandons le droit d'accès à des soins adaptés plutôt que le droit d'être tué.

  • Lyonnais+
    Lyonnais+     

    et c'est bien ainsi... Il n'a pas à décider de la vie et de la mort d'autres humains. Demain ce sera un handicapé, après demain un inadapté. La loi fixe des limites à la faillibilté des indidividus. Dura lex sed lex.

  • thepixies
    thepixies     

    il faut connaitre la question de près... oui à l'euthanasie

  • albclau
    albclau     

    BADINTER se foutant de notre opinion majoritaire qui était contre l’abolition de la peine de mort a fait voter sa proposition---------------------------- Aujourd’hui une grande majorité du peuple se prononce pour l’euthanasie mais là encor les politicards n’ont rien à faire de nos choix.------------- Pourquoi pas demander aux candidats 2012 de se prononcer sur cette question et peu être que ce serait un argument pour notre choix ???????????????????

Lire la suite des opinions (51)

Votre réponse
Postez un commentaire