En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les acouphènes peuvent être favorisés par des expositions répétées à des bruits ayant un niveau sonore élevé (illustration)
 

On estimait jusque là le nombre de personnes souffrant de bourdonnements d'oreilles à moins de 3 millions. Une nouvelle étude évoque pas moins de 16 millions de Français concernés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • josezacarias
    josezacarias     

    en arrêt de travail depuis 1 an et 3 mois aujourd'hui !
    les acouphènes sont souvent accompagnés de vertiges ! le bruit n'est pas le seul en cause !
    une maladie bien souvent ignorée sans aucune solution !

  • ARICOOLA
    ARICOOLA     

    Bonjour,

    -En premier lieu un bilan auditif et la recherche de la cause par un ORL compétent en la matière est nécessaire.
    -Reposer l'oreille.
    -Fuir les salles de concert qui badinent avec la sûreté auditive.
    -Ne plus écouter de musique directement dans le conduit auditif ou au casque (en préventif cela est déjà plus que vivement conseillé)
    -Rigoler et profiter des nombreux plaisirs de la vie, notamment le plaisir d'être ensemble.
    -Essayer, la relaxation, la sophrologie et l'hypnose médicalisée.
    -Avoir en permanence sur soi des bouchons d'oreille à atténuation filtrant pour se prémunir des gros bruits.
    -Eviter l'isolement.

    Cette démarche permet réellement de mettre à distance les acouphènes, c'est seulement comme cela que l'on peut vivre avec et avoir une vie presque parfaitement normale.
    Mais j'insiste enfin sur le rôle des pouvoirs publics qui doivent absolument revoir la réglementation des salles de musiques actuelles (SMAC) et des bars-concerts. Il y a une complaisance et une inconscience généralisée de ce côté-là. 100 ou 105 DB (on atteint des niveaux hélas plus élevés dans bien des cas) c'est déjà beaucoup trop, souvent dans ces lieux de spectacle la balance est mauvaise. Les sons de basses fréquences qui traumatisent le système nerveux auditif doivent faire l'objet d'une vigilance renforcée dans le cadre d'un abaissement général du volume sonore auquel le public est exposé.

    NB : la matérialisation d'un "no man's land" en bas de scène et à proximité des murs d'enceinte devait-être également un élément obligatoire dans la réglementation des salles de musique amplifiée.

    NB : il y a de plus en plus d'ados et de jeunes adultes qui souffrent d'acouphènes à cause de situation d'exposition à des sources sonores dommageables sur le long terme ou traumatisantes occasionnellement. Il faut un plan de prévention beaucoup plus efficace que les petits bouchons en mousse qui sont une caution pour les organisateurs et les loueurs de salles de concert et un leurre abusif auprès des publics.

  • djodj
    djodj     

    Quand il y aurat il une reconnaissance des acouphènes professionnels ?aucune prise en compte du boulet que ça représente dans la vie de tous les jours,comme par exemple etre obligé de mettre le Haut parleur pour répondre au téléphone,et obligè de ne regarder que la personne que l'on veut écouter parler!

  • Tintinplatinuim
    Tintinplatinuim     

    C'est horrible j'ai ce problème 24/24h parfois j en ai plus que RAZ le bol. Il n y a quasiment jamais de répit . Même la nuit! Je me drogue pour dormir sinon nuit blanche.

Votre réponse
Postez un commentaire