En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Quarante patients pédophiles ont pris part à une étude sur le cerveau.
 

Une équipe de chercheurs français mène depuis 2011 une étude sur les cerveaux de personnes pédophiles. L’analyse du cerveau de quarante patients pédophiles par imagerie médicale devrait être connue à la fin de l’année.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • olivier5clisson
    olivier5clisson     

    pour guerir, il faut admetre d'etre malade
    et ensuite il faut vouloir guerir
    aucun médicament ne fonctionnera sans ça

    Dan24
    Dan24      (réponse à olivier5clisson)

    Effectivement parce que quand on discute avec des détenus, ils disent c'est vous qui ne comprenaient pas les enfants ont envie d'expérience etc etc, cela donne la nausée de dialoguer avec ces gens ....

  • 109600
    109600     

    La machine à excuses est en marche.

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    En même temps ça semble assez logique qu'ils aient un problème de connexions et de stimuli par rapport aux autres mais quid de la culture ? Dans certains pays c'est si répandu qu'on ne peut pas conclure que tous les habitants ou presque ont un dérèglement des zones stimulées et générant excitation...

  • kedeschevres
    kedeschevres     

    "Un chercheur français s’est penché sur le cerveau des pédophiles"

    étonnamment il s'est penché et n'a rien trouvé

  • jagcavendish
    jagcavendish     

    oui c'est comme la Phrénologie . bientot ,on va subir des scanner et etait cataloguer dans x catégorie car on sera pas conforme . faudrait interdire ce genre de recherche qui peuvent déboucher sur des mauvaise utilisation

  • Gabuzo06
    Gabuzo06     

    Cette analyse par imagerie médicale devrait être connue A LA FIN DE L'ANNÉE, donc pour le moment, on en est à raconter n'importe quoi à propos de choses qui risquent de NE PAS ABOUTIR !!!

Votre réponse
Postez un commentaire