En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Chikungunya: "C'est une épidémie majeure" aux Antilles, rappelle Touraine

Mis à jour le
Marisol Touraine sur BFMTV: Le chikungunya aux Antilles est "une épidémie majeure"
 

"C'est une épidémie majeure, environ 5.000 nouveaux cas chaque semaine", a expliqué Marisol Touraine, jeudi sur BFMTV et RMC. Selon le ministère de la Santé, "la maladie a provoqué indirectement 33 décès chez les personnes âgées fragilisées, touché près de 100.000 personnes et donné lieu à 1.000 hospitalisations dans les départements français d'Amérique".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • jpblc
    jpblc     

    Probablement que le moustique est dangereux, mais il y a beaucoup à faire pour remettre de l'ordre dans sa barque. Et cette affaire de moustique l'arrange bien pour ne pas mettre les labos pharmaceutiques au pli ! Grand silence sur la qualité des produits pharmaceutiques…
    Mais depuis l’affaire du Médiator, les langues se délient ! John Virapen est l’ancien responsable du laboratoire Eli Lilly en Suède ; il a écrit le livre « Médicaments effets secondaires : la mort », paru en Français ce printemps. Il y avoue que : « les antidépresseurs provoquent la dépression. » ; « le Prozac : des milliers de suicides et de meurtres » ; « pas la moindre base scientifique à la théorie de la sérotonine » ; « des prescriptions hors autorisations de mise sur le marché » ; « la dangereuse psychiatrisation de l’enfance » ; « la corruption des systèmes de santé et des médecins » ; « les malades sont trop souvent des cobayes ».
    Comment voulez-vous que la société aille bien quand ses responsables veulent cacher leur sale travail avec des paroles humanistes ou médicales ?

  • Nelson
    Nelson     

    Ils veulent refaire le coup de la grippe aviaire. C'est dégueulasse de laisser les gens dans cette misère alors qu'un traitement existe. Mais c'est vrai qu'il ne rapporte rien aux labos

  • Nelson
    Nelson     

    Quelle comédie tout ça il y a un traitement efficace contre le chikununya et qui ne coute pratiquement rien. Les traitements conventionnels n'agissent que sur les symptômes du chikungunya (antidouleurs, anti-inflammatoires) et il n'existe pas de vaccin. Toutefois, il existe peut-être un traitement naturel efficace : prendre du chlorure de magnésium à haute dose (20 g par jour). Une importante polémique s'est déclenchée en 2006 lorsque des soignants de la Réunion ont constaté l'efficacité concrète de la prise de chlorure de magnésium, à 20 g/jour, qui agit très certainement contre le virus lui-même. Malgré des excellents résultats sur le terrain, les autorités médicales ont fermement déconseillé ce traitement, et les sachets de chlorure de magnésium sont devenus introuvables sur l'île !

  • michbern57
    michbern57     

    De quelle mesure parle t-on ? Aucune action majeure n'a été prise ou menée pour combattre ce fléau dans les Antilles ! Où est-on du développement du vaccin, il existe et est efficace, on aurait pu éviter ce désastre.

Votre réponse
Postez un commentaire