En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

MARSEILLE (Reuters) - La femme et le fils d'un homme soigné à Marseille sont soupçonnés d'avoir tenté de l'empoisonner sur son lit d'hôpital,...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • asouni
    asouni     

    ça doit être toujours les mêmes!!!

  • RECOURTIAL
    RECOURTIAL     

    donner les noms....c 'est interdit pour certains????? pour quoi....suivant ta couleur de peau...il faut se taire....culture de l excuse en fonction de ton nom!!!!!et tes origines...pour LES NORVEGIENS on ne se gratte pas de publier des photos.....

  • zazie28
    zazie28     

    faut pas être malin pour tenter d'empoisonner une personne hospitalisée : les secours sont sur place !!!

  • red boule
    red boule     

    les blacks et les beurs vous obsedent ... A croire que dans votre vie mesdames vous avez flashé dessus et que vous n'etiez pas assez charmantes pour eux !

  • Ghyslaine44
    Ghyslaine44     

    Vous allez avoir des ennuis avec le MRAP il y a des mots tabous dans ce pays par exemple " noir ou black" non faut pas en revanche on peut en entendre de bien belles dans les cites,ou dans les clips de rap !!!

  • Raslesoustic
    Raslesoustic     

    pour ces meurtrières

  • smartiz
    smartiz     

    des noms! des noms! des noms! puisqu'ils sont majeurs!

  • NOEMIE DU GARD
    NOEMIE DU GARD     

    que l"on parlent ils affichent les photos partout, quand c"est des blakos ou des beurs on devine car aucune photo n'apparait ,comme celui qui s"est èvadè son frère s'appelle mohamed et lui comment s'appelle t"il ;nous le savons pas mais nous imaginons

  • ChildéricLeFranc
    ChildéricLeFranc     

    Bizarre, 2 poids, 2 mesures. Pourtant l'autre, Varg Viker..., on a eu droit à sa photo et son nom donné en pature comme un chien, alors qu'il n'était qu'en garde à vue. Moi je serais lui je porterais plainte contre tous ces journalistes.

Votre réponse
Postez un commentaire