En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
En avril, l'Institut Pasteur avait communiqué sur la perte de 2.300 échantillons contenant des fragments de virus Sras.
 

Quelque 2.300 tubes contenant des fragments de virus Sras ont disparu de l'Institut Pasteur en avril dernier. A la suite d'une inspection du laboratoire, Marisol Touraine et Benoît Hamon ont cosigné une note révélant de nombreuses anomalie.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • deuxc
    deuxc     

    Et cela juste après la visite pompeuse du président chinois. Belle image de sérieux de la France. Bon, ce qui est sûr, c'est que niveau qualité de la réception, y avait ce qu'il fallait. Nous, contribuable, lui avons offert ainsi qu'à ses accompagnateurs et nos politiques de somptueux repas. Entre autres.

  • deuxc
    deuxc     

    C'est étrange, on nous disait, touraine en tête, que ces tubes contenaient des liquides inoffensifs. Or, le SRAS est loin d'être inoffensif. Mensonges.

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    ça pourrait donner des idées aux terroristes ....

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    L'institut pasteur. Une référence mondiale. Tourraine et Hamon ... non je risque d'être grossier :)

  • Jean Aimarre
    Jean Aimarre     

    Si on se reçoit une attaque terroriste à l'arme chimique sur le coin du museau, on aura pas à chercher bien loin les fautifs !!!

Votre réponse
Postez un commentaire