En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le siège de l'entreprise française Spanghero.
 

Le fournisseur de Findus est mis en cause avec Comigel dans le scandale de la viande de cheval.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • sedrobsed
    sedrobsed     

    Je travaille dans une entreprise qui existe dans toute la France, en restauration. Cesr sûr, c'est dommage pour les employés, mais sur 350 salariés( Spanghero). il y en a automatiquement qui étaient au courant qui on dû se taire sous peine de sanction . Désolé, mais c'est comme cela que ça fonctionne.

  • Philippe Serin
    Philippe Serin     

    Réputé,vous savez ce que sa prouve,que tous simplement c'était réputé qu'il y avait une fraude,on dit pas réputé,soit c'est Au bœuf soit c'est pas du bœuf,si on marque "réputé" c'est qu'on n'est pas toujours sur,mais il préfère ne pas savoir,excuse de merde,mais la justice Français est tout aussi déconnecté,180 000 euro d'amende,merde c'est en milliards que les amande doivent être prononcé.
    Les politique veulent t-il vraiment que se change ou son t-il déjà corrompue car avec le nombre de scandale alimentaire depuis les années 2000 il y a du laissé allé non,nous avons de plus en plus de merde dans nos assiette.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Pourquoi est-ce que quelqu'un devrait payer ? Qui en a quelque chose à faire de manger du cheval plutôt que du boeuf ? Si ça avait fait un entrefilet dans les faits divers, comme ça l'aurait mérité, jamais cette histoire n'aurait pris tant d'ampleur. Ladit ampleur qui relève d'une décision 100% médiatique. Demandez donc des comptes aux journalistes qui se sont emparés de ce non évènement pour masquer l'inaction de l'équipe de champion qu'ils ont fait élire.

  • Aramis
    Aramis     

    Et qui va payer dans cette affaire , les salariés qui vont se retrouver chez Pôle et qui ne sont pour rien .

Votre réponse
Postez un commentaire