En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

BORDEAUX (Reuters) - La cour d'appel de Pau examinera le 6 septembre prochain l'appel du parquet contre la remise en liberté du docteur Nicolas...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • bigbouda69
    bigbouda69     

    on a vraiment rien d'autre à faire...Un toubib qui bosse aux urgences c'est autre chose qu'un daniela lambroso qui récupère une légion d'honneur... BAc + 8 ou 10 au pif... Des heures et des heures, des horaires dissolus et la vie qui va avec... La misère du monde, la cour des miracle comme lieu de job... Et on réussi quand même à les emmerder pour des euthanasies non demandées pour des personnes en fin de vie...
    Les familles sont les mieux placées non ?

  • bla
    bla     

    LES MAGISTRATS RENTRENT DE VACANCE 9 SEMAINES!!! et on se demande ou faire des économies !

  • Syzygy
    Syzygy     

    En prison ! Qui est ce médecin pour décider de la vie ou de la mort de quelqu'un !

  • opirus
    opirus     

    Oui... comment font les policiers, non professionnels de la Médecine, sur la durée d'une garde à vue de 48 heures, pour se faire une idée de l'état de santé des malades qui étaient soignées par l'urgentiste de Bayonne?
    Savent-ils ce qu'est une anémie arégénérative, une hypoxie, une hypercapnie, sans parler des anticorps tissulaires, des morphiniques de différentes générations, etc...
    Assurément non....Alors comment peuvent ils apprécier la gravité des actes qu’ils reprochent et les qualifier pénalement?
    Je m'interroge sur la capacité réelle de ces procureurs qui requierent sur ce qu'ils ne connaissent pas, même pas de très très loin!!!!
    Inquiétant..non?
    ce ne sont surement pas des policiers qui ont enquete sur l'accident d'avion Rio Paris mais des experts professionnels de l'aéronautique...et c'est heureux car il y a une chance de connaitre la vérité.
    A vous tous, j'aimerai connaitre votre sentiment.

  • tchalette61
    tchalette61     

    les dénonciateurs quand on voit le soutien qu'a ce medecin!!!! le mien aussi d'ailleurs, mais des gens qui ne reflechissent pas plus loin que le bout de leur nez il y en a dans tous les corps de metiers, et là nous avons un parfait exemple de gens qui ne se placent pas comme un inndividu qui souffre, et pour qui la vie n'a plus aucun sens, mais ils se placent comme des individus qui veulent brandir les lois qu'on leur impose coute que coute et sans aucun discernement, ni analyse personnelle, ni compassion, ni compréhension des malades ou de leurs familles...j'espère qu'il en sortira non seulement blanchi mais surtout grandi.. voilà ce que je pense, sans passion, sans emotion déplacée, juste comme une personne ayant accompagné son mari jusqu'a son dernier souffle et qui sait ce que souffrance , perte de sa dignité , de son intergrité,veut dire... point!

  • JMB83
    JMB83     

    Pour que chacun puisse choisir légalement librement et dignement la fin qu'il souhaite , n'est-ce-pas ?

  • Lyonnais+
    Lyonnais+     

    Certains semblent oublier que les médecins possèdent des produits qui peuvent donner la mort comme une arme... Il faut rester vigilent sur les agissements de certains médecins qui ne sont pas exempts de déviances...

  • lincoln 2
    lincoln 2     

    Si ça se trouve, il va passer plus de temps en prison qu'un de nos pédophiles.

  • JMB83
    JMB83     

    Les familles concernées ne portent pas plainte,ses collègues le soutiennent . Mais quel est donc le profil de ses dénonciateurs (intégristes religieux ? )

  • DébileProfond
    DébileProfond     

    Même de mon vivant je souhait l'euthanasie que personne ne pourrait me la refuser; comment ?. J'appel un notaire qui écrit que ce médecin peut me tuer dans une mort douce et lente.

Votre réponse
Postez un commentaire