En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La somnolence au volant sur le trajet du travail concerne un conducteur sur 10.
 

Ce chiffre, qui concerne les trajets entre le travail et le domicile, s'élève à près du double chez les jeunes conducteurs, entre 18 et 24 ans.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Faudrait arrêter de jouer au c*n quand même. Les gens sont obligés de trouver des jobs alimentaires, où ils ne trouvent aucun épanouissement, à 50 bornes de chez eux, au prix d'1h de bouchons le matin et 1h de bouchons le soir. Le type qui fait 8-12, 14-18 soit une journée standard de 8h (et 1h de moins le vendredi pour 39h), il part le matin à 7h et rentre le soir à 19h. Soit 12h d'amplitude. A 19h il a tout juste le temps de se poser, et encore il faut s'occuper vite fait de la maison, faire à manger, manger, s'occuper des gamins s'il y en a. Bref le type commence à souffler à 21h30. Trop tard pour voir le début du film. Mais bon tant pis il regarde quand même, histoire d'avoir fait un truc un peu épanouissant/divertissant de sa journée. Le film finit à 23h. Le type doit se lever à 6h du mat. 7h de sommeil, insuffisant. A la fin de la semaine il a fait 4x12+11= 59h de "boulot". Le samedi, ben jusque là il pouvait dormir le matin, sauf qu'y a un "génie" qui a décidé qu'il vaudrait mieux pour tout le monde se lever encore à 6h30-7h pour que les gamins aillent à l'école. Comme ça, ça règle la question de savoir s'il faut partir en week end le vendredi soir. Donc le type qui vient de faire une semaine de 60h il lui reste le dimanche matin pour se reposer. Et encore, s'il a de la chance. S'il habite pas une cité avec des chances pour la france qui font des courses de mini moto, à proximité d'un skate parc ou, pas de bol, à proximité d'une rave party. Et on s'étonne que ces gens dépriment, s'endorment au volant, veuillent tout plaquer, soit incités à rester chez eux à toucher un minimum mais au moins avoir le temps de vivre ?

  • coucou85
    coucou85     

    oui ça c'est pour les gens qui bossent dans le privé s'endormir sur la route du travail, dans le public c'est sur le lieu de travail!

Votre réponse
Postez un commentaire