En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des préservatifs.
 

Des enquêtes réalisées auprès des populations vivant dans les départements français d'Amérique (Martinique, Guadeloupe et Guyane), nettement plus touchée par l'épidémie de sida que la métropole, font apparaître des doutes grandissants à son sujet.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • ggrreegg
    ggrreegg     

    associations = conflit d'intéréts

    Je n'ai pas entendu dire d'une association que les séropositifs devaient être considérés comme des coupables du seul fait de leur sérologie.
    En revanche le discours qui consiste à vouloir culpabiliser celles et ceux qui, bien que pouvant être désormais considérés comme non-contaminant, voudraient échapper au latex est il me semble toujours tenu par ces mêmes associations supposément aider les séropositifs.

    Aujourd'hui (je n'aurais pas dit cela il y a 20 ans) c'est tout de même un peu "grâce" à ces associations qui vivent de la peur du VIH que la phobie des séropositifs est toujours aussi prégnante.

    Ce sont aussi ces associations qui ont tout fait pour occulter le plus grand événement des 15 dernières années dans le domaine VIH, le rapport Hirschel, rapport dont la divulgation aiderait beaucoup de séropositifs à avoir moins peur d'eux-mêmes, à leur redonner confiance en leurs chances de bonheur, et qui par ailleurs ferait reculer la sérophobie dans la population générale.

    Mais nos associations ont fait le choix de ne pas tuer la poule aux oeufs d'or et culpabiliseraient volontiers ceux qui voudraient faire la promotion de ce rapport qui les dérange.

  • ggrreegg
    ggrreegg     

    le preservatif capote c'est bien connu , le recul de la maladie en france n'est en aucun cas du aux preservatifs mais uniquement a la prise de traitements

  • deuxc
    deuxc     

    Faut pas tout mélanger! Les populations à risque sont-elles localisées géographiquement ou en fonction des individus et de leur comportement? De plus, votre dernière phrase est contradictoire...Alors bfm?

  • SULFURIQUE
    SULFURIQUE     

    Au fait faut-il encore garder les dOM TOM , ça coûte tout ça !!!

  • Jean Aimarre2
    Jean Aimarre2     

    Vu comme l'article est rédiger, il laisserait penser que les populations à risque sont les gens vivants dans les Antilles. Or il y a deux parties dans cette article. Une, qui parle des populations à risque comme les homosexuels homme et les personnes à partenaires multiples. Et une autre partie qui explique qu'une étude dans les DOM démontre que la population est plus infectée qu'en métropole. En ce moment BFM est un peu perturbée et a, à l'évidence de la peine à rédiger ses articles avec objectivité et surtout clareté. Peut-être est ce dû à la "remontée de bretelle" de l'Elysée.

  • pseudoma
    pseudoma     

    chacun se tue à sa façon !

Votre réponse
Postez un commentaire