En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les régimes drastiques, avec de faibles apports en calories, seraient déconseillés pour ne pas perturber le cerveau.
 

Comment un régime basé sur un faible apport calorique peut conduite à un gain de poids encore plus important qu'auparavant? La réponse se trouve dans le cerveau et sa manière d'interpréter cette période de diète. Ce dernier la considère en effet comme une pénurie, un processus inné, selon des chercheurs.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire