En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
François Hollande annonce pousuivre le plan Alzheimer de Nicolas Sarkozy après l'avoir évalué.
 

Alzheimer était le grand chantier "santé" du quinquennat Sarkozy. Ce vendredi, lors de la journée internationale d'Alzheimer, François Hollande a annoncé sa prolongation.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • dawoud
    dawoud     

    pourquoi vous supprimer mes commentaire?

  • dawoud
    dawoud     

    La salât, une arme contre Alzheimer
    31 juillet 2012 | Publié dans: ACTUALITÉ, ISLAM et avec le mot-clé :Alzheimer, prière, salat
    Une étude, menée conjointement en Israël Palestine occupée et aux États-Unis, prouve que la prière qu’Allah a légiféré aux musulmans diminuerai de 50 % le risque de souffrir de la maladie d’Alzheimer. L’étude démontre donc que la prière constitue un remède très efficace qui a pour effet de diminuer de moitié chez les femmes les risques d’attraper la maladie d’Alzheimer. L’étude qui a débuté en 2003 auprès de 892 musulmans âgés de plus de 65 ans, a été dévoilée récemment.

    « Dans l’échantillon choisi, 60 % des femmes priaient cinq fois par jour, comme le veut la religion musulmane, tandis que 40 % ne priaient que de façon irrégulière» Dix ans après le début de l’étude, les spécialistes ont constaté que les femmes qui pratiquaient la prière régulièrement avaient 50 % de chances de moins de développer des problèmes de mémoire ou la maladie d’Alzheimer que les femmes qui étaient assidues à la prière.

    L’attention, la concentration et la dévotion qui sont nécessaires pendant la prière seraient un facteur de protection ralentissant le développement de la maladie d’Alzheimer.

    Alzheimer

    Les résultats de ces recherches ont une importance capitale et sont prises au sérieux car il n’existe actuellement aucun traitement pour guérir, ni même arrêter l’évolution, de la maladie d’Alzheimer qui est une maladie du système nerveux causée par la perte ou l’incapacité de neurones incurables du tissu cérébral qui entraîne la principale cause de démence chez les personnes âgées, elle touche environ 26 millions de personnes dans le monde en 2005 et pourrait en toucher quatre fois plus en 2050perte progressive et irréversible des fonctions mentales et notamment de la mémoire.

    Des avantages déjà connus

    Cette étude se distingue par les moyens et le temps investis pour arriver à ces conclusions mais elle n’est pas la première à démontrer que la salat est bénéfique pour la santé. Bien d’autres scientifiques ont prouvé que la prière a des effets positifs pour certaines maladies, surtout pour les problèmes cardiaques et d’hypertension. Certains voient aussi un lien entre la prière et l’espérance de vie.

    La prière : un acte d’adoration avant tout

    La prière a donc des bénéfices qui sont à la fois spirituels et physiques. Mais pourtant le musulman doit se souvenir que la salat est avant tout un acte d’adoration qu’il effectue pour se rapprocher d’Allah. Il ne doit en aucun cas faire sa prière avec une autre intention. De même que le jeune du mois de Ramadan ne serait être pratiqué pour des raisons médicales mais bien pour atteindre la piété comme indiqué par ce verset { O les croyants ! On vous a prescrit le jeûne (as-siyam) comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété} [Sourate 2 - Verset 183]

    Les secrets de la prière

    Je ne pouvais pas aborder ce sujet sans partager avec vous un passage tiré d’un livre d’Ibn Qayyim Al-Jawziyyah intitulé « les secrets de la prière ». Les ouvrages de ce savant sont connus pour renfermer un degré de spiritualité très élevé. Dans ces quelques lignes il y décrit ce que la personne en prière devrait éprouver :

    En entrant en prière, le cœur a ressenti l’esprit de la proximité divine, et goûté aux délices procurés par l’entretien qu’il a avec Allah. Lorsque la prière touche à sa fin, le cœur sent qu’il va retourner aux soucis d’ici-bas, il est donc affligé à l’idée de conclure la prière et de la quitter, en disant : « Si seulement cette prière pouvait se prolonger jusqu’au jour où je rencontrerai Allah.

  • Damien39
    Damien39     

    Il me semble qu'Hollande avait fait un discours en faveur de l'euthanasie, contrairement à Sarkozy qui est contre.

  • Max 85
    Max 85     

    Dans ce chantier ,comme ils disent ,y aura t il une place pour ceux qui ne voudront pas vivre comme cela et demanderont avant de perdre toute mémoire d'être euthanasier.Moi je suis pour ,pour moi et mes descendants....Mais je doute que le gouvernement opte pour cette option ,le marché promettant d'être juteux

Votre réponse
Postez un commentaire