En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'Agence du médicament annonce la « suspension » des ventes de Diane 35
 

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a annoncé mercredi la suspension prochaine de l'autorisation de mise sur le marché de Diane 35, utilisé comme contraceptif depuis 20 ans et à l'origine de 4 décès en France depuis 1987.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • raspoutine69
    raspoutine69     

    et l'entreprise n'est pas la seule responsable l'état les médecins qui ont validé sont coupables donc qu'ils mettent la mins à la poches leur consultation revue à la baisse pendant cinq ans minimum !

  • Aredhel
    Aredhel     

    On se moque du monde... Et les effets extrêmement négatifs de l'acné sur l'estime de soi sont bien connus. J'ai lu qu'il y avait des liens forts entre l'acné et la dépression, et même entre l'acné et le suicide (ce qui ne m'étonne pas, sans tomber dans l'exagération, je ne sais pas si j'aurais supporté de vivre comme j'étais pendant 10 ans....).
    A mon avis, si on prive les femmes acnéiques de Diane, à moins de trouver un autre traitement efficace(si vous en connaissez un je suis preneuse, mais ne me parlez pas de Biactol ou ce genre de trucs), il va falloir prendre en compte le nombre de dépressions et de suicides causés indirectement...
    Les gens se moquent des femmes qui prennent Diane "pour être belles", comme si c'était de la vanité et du "confort"... Je leur souhaite de tester ce que c'est d'être dégoûté par son propre visage, stigmatisé (parce que l'acné c'est perçu comme "dégueulasse", voire attribué à une mauvaise hygiène...) et de ne pas avoir de solution. Il y a une différence entre accepter ses petits défauts (un gros nez, du ventre, de la cellulite...) et vivre avec un visage ravagé par l'acné.

  • zeb40
    zeb40     

    4 morts en 25 ans avec diane et dans le même temps
    40 000 morts de simple gastro !
    125 000 morts de grippe !
    300 000 morts par suicide !
    600 000 morts d'accidents domestique !
    Les journalistes doivent faire leur boulot et relativiser les chiffres.
    Et on ne dit pas les MILLIERS de vie sauvées grâce à diane (protection cancer et diminution suicide)
    les JF vont devoir passer sous roaccutane pour traiter l’acné avec les risques, bien réels cela, qui vont avec, sans parler du cout ! et des examen biologiques obligatoires qui vont avec !
    AU SECOURS, ON EST DANS UNE SOCIÉTÉ DE DINGUE !

  • Aredhel
    Aredhel     

    Oui c'est vrai que ça peut paraître surprenant, mais c'est aussi plus logique que ce que les médias laissent paraître.

    Je ne suis pas médecin, mais d'après tout ce que j'ai pu lire...
    Le fait est que Diane 35 est à la fois le médicament le plus efficace contre l'acné (à ma connaissance) et une pilule contraceptive également très fiable.

    On dit que très peu de prescriptions sont faites par des dermatos, mais dans mon cas, c'est bien la dermato qui a conseillé Diane après avoir essayé tout le reste. Alors oui, c'est mon généraliste qui me la prescrit depuis, mais toujours est-il que je la prends en premier lieu pour l'acné.
    Donc dans leurs statistiques, je suis sans doute comptée comme un "détournement", et je n'en suis certainement pas un.

    D'autre part, à tous ceux qui s'étonnent haut et fort en disant "Mais comment un anti-acnéique a-t-il pu se retrouver prescrit comme contraceptif?"
    C'est bien plus logique que ça en a l'air. Diane agit sur l'acné hormonale (qui n'est pas QUE juvénile, contrairement au mythe), c'est donc un traitement hormonal comme les pilules, et elle a le même effet contraceptif (voire mieux que des pilules purement contraceptives, paraît-il).
    Donc certes, le défaut d'information est choquant, mais le lien entre les deux utilisations est évident.

  • Al Louarn
    Al Louarn     

    Très surprenant ces détournements d'utilisations des médicaments pour la santé humaine. Dans le domaine agricole, la règlementation est nettement plus sévère. Un herbicide, fongicide ou insecticide ne sont utilisables exclusivement pour la culture qui lui est autorisée (AMM). Il est interdit de l'utiliser (agriculteur) de le préconiser (technicien) ou de le commercialiser pour une autre utilisation sous peine de fortes amendes, de retrait d'agrément de ventes (commercant) ou de pénalités sur les primes PAC pour les agriculteurs.C'est assez incroyable que pour la santé humaine, les meusures soient à ce point éloignées de ce que l'on demande aux plantes!!! Si l'on appliquait la même règlementation, retrait des agréments aux médecins qui ont préconisés ces traitements, pénalités aux pharmaciens qui ont délivrés les médicaments etc ... Nous sommes au bout d'un système qui trouve ses limites avec une législation complexe, le principe de précaution poussé à l'extrème, la culture procédurière et les différences au sein même de l'EU. Bon courage à toutes et tous.

  • Anonyme44
    Anonyme44     

    Je suis tout à fait d'accord avec toi !

    Le fait d'interdire Diane35 et ses générique pour l'ensemble des femmes est une belle connerie ! C'est un simple coup médiatique ! Les traitements lourds pour l'acné sont tout aussi voir plus dangereux que cette pilule, les cas de mort sont liés à une mauvaise information des médecins et d'un mauvais suivi médical (contre-indications et prise de traitements incompatibles) et restent des cas rares ! Bien que le risque soit présent comme de nombreux traitements !

    Que fait-on des femmes ayant des problèmes d'acné d'ordre hormonal ? Dans ce cas les autres traitements ne sont en aucun cas efficaces !

    De plus TOUTES les pilules ne sont pas efficaces à 100 % !

  • Guybol
    Guybol     

    Soyons fous : demandons aux mafieux colombiens (ou d'ailleurs) de nous organiser une Coupe du monde dans le jungle colombienne, avec, pourquoi pas, une visite guidée de quelques "sites" représentatifs du "commerce local" ! On pourrait, le cas échéant, leur demander aussi de financer le football français ou européen, par le biais de sponsoring ou de lancement de nouvelles chaines de télés.. C'est déjà fait, mais avec d'autres ? Oh pardon..

  • chris1957
    chris1957     

    Plus rapide que pour le Médiator
    cherchez l'erreur?

  • Aredhel
    Aredhel     

    Comme je l'avais posté dans un long message sur le forum, les oubliées de cette affaire sont les femmes acnéiques!
    On ne parle d'arrêter de prescrire Diane comme pilule contraceptive à des femmes n'ayant pas d'acné (le fameux "détournement"), OK!
    Mais là ils parlent carrément de la suspendre?
    Quid des femmes comme moi qui la prennent pour l'acné? Aucun autre remède n'a été efficace sur moi.
    Tout ça pour 4 morts en 26 ans (un chiffre qui paraît bien faible tout de même, quand on sait qu'en 2013 plus de 300 000 femmes seraient sous Diane, j'imagine que le chiffre est encore plus important si on compte toutes les utilisatrices depuis 1987!)
    L'Agence est-elle en train de répondre à un vrai risque, ou fait-elle cela pour apaiser les médias qui s'emballent de façon complètement disproportionnée?
    Le Médiator c'est 500 à 2000 personnes! Et Diane avec 4 décès (dont les médias ne nous disent pas s'ils étaient liés à un mauvais suivi, etc) serait le "nouveau Médiator"?
    Arrêtez le délire!

    Je veux bien que le manque d'information venant des médecins et le "détournement" soient problématiques, mais n'est-il pas problématique de priver les femmes acnéiques du seul traitement efficace qui existe?
    Les dizaines de traitements pénibles, agressifs et inefficaces que j'ai pris pendant des années jusqu'à ce que ma dermato finisse par me prescrire enfin la Diane sont-ils bien meilleurs pour ma santé?...

Votre réponse
Postez un commentaire