En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Distributeur de préservatifs à Rouen.
 

Le président de Sidaction a interpellé le ministre de l’Éducation jeudi matin, pour permettre aux collégiens de disposer de préservatifs en libre service au sein des établissements scolaires.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

18 opinions
  • alin
    alin     

    Question à se poser :
    Le SIDA choisit-il l'âge de ses victimes?

  • alin
    alin     

    Mais la Droite est bien meilleure ! Elle n'est pas moisie, elle. Elle est simplement pourrie tout autant.
    Quand les français auront ils le courage de nettoyer ces écuries d'augias et prendre leur avenir en main au lieu de tartiner une fois sur la gauche, une fois sur la droite. Ce ne sont pas des propos comme ceux-ci qui feront avancer notre Pays, ni d'ailleurs sa démocratie - la vraie -.

  • ESTUAIRE
    ESTUAIRE     

    POURQUOI GRATUIT ? ! Ils se paient bien leurs cigarettes et tout le reste !! C'est n'importe quoi !!

  • Jacquouille la Fripouille
    Jacquouille la Fripouille     

    Et pourquoi pas des chambres de passes aussi?

  • LIBERTE1789
    LIBERTE1789     

    Que Pierre Bergé s'occupe de ses business mais,surtout pas de préservatifs dans les lycées... lui qui n'a jamais élevé d'enfant .....

  • oriane100
    oriane100     

    On rentre à quel âge au collège ? A 11 ans ? C'est pas un peu jeune pour commencer sa vie sexuelle ? Le rôle de l'école est d'enseigner. Si on veut des préservatifs, on peut aller au planning familial. Ce n'est pas en distribuant des préservatifs dans les écoles qu'on va responsabiliser des jeunes. Ca va plutôt inciter les plus grands à abuser des plus faibles dans les toilettes.

  • Justin Case
    Justin Case     

    Quel rapport ? Ce sont (et seront) néanmoins ces "jeunes" qui sont (et seront), à long terme, les victimes de cette gauche moisie qui profite du pouvoir pour mettre en place des pseudos mesures et réformes censées faire "avancer les mentalités" (et surtout occuper l'esprit des moutons) sous prétexte d'une utopie égalitariste dont la conséquence est un nivellement par le bas qui atteint des profondeurs abyssales, mais qui présente l'avantage d'emplir de joie quelques bobos égotistes parisiens de la rive gauche qui vivent dans une réalité parallèle ou tout le monde il est beau tout le monde il est gentil... Cette gauche moralisatrice qui prône la tolérance et ne tolère en réalité que ceux qui partagent leur point de vue est en train de faire de ce pays, qui allait déjà bien mal, un champ de ruine sur le plan financier et un camp de concentration intellectuel et moral où tout dissident sera trainé devant la justice et devra expier ses déviance vis à vis de la ligne du parti... Ceux qui croient encore vivre en démocratie vont déchanter au fil de ce quinquennat... En même temps quand on élit un président pour en chasser un autre et non pour ses compétences, il ne faut s'étonner de rien...

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ce ne sont pas "des jeunes" qui ont voté pour Hollande.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ce ne sont pas "des jeunes" qui ont voté pour Hollande.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Faut qu'on arrête de parler de "gratuité" dans ce pays. Rien n'est gratuit. Là on parle de financer ce truc avec l'argent du contribuable, comme tout le reste. Contraception gratuite, soins gratuits, transports gratuits, école gratuite. Faites le calcul de ce que l'employeur paye pour vous, et de ce qui vous reste à la fin de l'année après avoir payer part salariale, part patronale, IR, impôts locaux, charges obligatoires, redevances, impôts indirectes. Vous verrez ce que coute la "gratuité".

Lire la suite des opinions (18)

Votre réponse
Postez un commentaire