En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • tubalcain
    tubalcain     

    La population toxicomane visée par ces salles est justement une population que la drogue a désocialisée, en voie de clochardisation ou déjà clochardisés. Ces gens ont rompus tout contact avec la société, tout tourne autour de la drogue et les moyens de s'en procurer. Actuellement des associations de terrain qui font tourner des véhicules à la rencontre de ces populations informent les autorités sanitaires que beaucoup de morts seraient évités si l'acte de la prise de drogue était sécurisé par un encadrement sanitaire. Dont acte! Faisons-le! Montrons aux toxos que la main de l'état n'est pas seulement une main judiciaire, mais qu'il existe aussi la main tendue. J'ai du mal à lire des gens qui sont prêt à laisser mourir un de leur congénère, à laisser s'auto détruire à petit feu des désespérés. Parce que lorsqu'on écoute leur parcours de vie, croyez-moi que je n'aurais pas voulu être à leur place. Un toxo est un être humain avant d'être un toxo. Retournez votre colère sur ceux qui profitent du désespoir en intoxiquant et en forçant à commettre des actes qui détruisent l'estime de soi, comme la prostitution.

  • tubalcain
    tubalcain     

    Voilà un beau mensonge! Les salles de shoot ont pour but de renouer le dialogue entre le secteur sanitaire-social et les toxos qui n'ont pour avenir que l'institution judiciaire ou le boulevard des allongés.

  • tubalcain
    tubalcain     

    Pour savoir si ils veulent, il faut le leur demander. Pour que leur réponse soit honnête et réfléchie, il faut le leur demander dans un climat de confiance. Pour qu'il y ait climat de confiance, il faut un lieu de rencontre paisible qui ne risque pas de voir une descente de flics. Pour que les drogués se rendent dans un lieu paisible, il faut qu'ils y voient un intérêt. D'où ces lieux dits "salles de shoot" qui doivent se développer.

  • tubalcain
    tubalcain     

    Merci à ces dégénérés de vouloir couper le seul lien que les junkies peuvent avoir avec les institutions sanitaires et sociales, et de vouloir les laisser crever comme des chiens dans des squats.

  • pimousse1508
    pimousse1508     

    http://www.20min.ch/ro/news/romandie/story/Requerants-ouest-africains---Neuf-sur-dix-dealent--11957141 Chercher l'erreur.
    On ne fait qu'entretenir les drogués avec ses salles de shoot.

  • feel
    feel     

    c est clair qu une aide aux SDF serait bcp plus moral et intelligent ( mais faut pas trop parler d intelligence à ce gouvernement de MER.. !! )
    et si on aider les retraités plutôt , être français est vraiment devenu une honte !!!

  • Thierry Salvador
    Thierry Salvador     

    Bonjour. Il est certain que je ne perçois toujours pas ce moyen, comme une solution pouvant apporter une désintoxication continuelle aux drogués! C'est une décision négative!

  • mary2506
    mary2506     

    c'est honteux, scandaleux !! et les SDF on ne fait pas de salle pour eux ???!!

  • Bitonio
    Bitonio     

    aider les drogués c'est facile. sauf que pour ca il faut qu'ils le veulent

Votre réponse
Postez un commentaire