En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La ministre de la Santé Marisol Touraine s'exprimant devant la presse le 24 janvier 2013
 

La ministre de la Santé a annoncé vendredi qu'un cinquième cas de décès suspect de bébé nourri par poche de nutrition Marette, remontant à décembre 2012, avait été repéré à l'hôpital de Chambéry.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • valgego
    valgego     

    C' est bien madame ,vous êtes digne des Fabius et des Georgina Dufoix , il vous faudra combien de victimes pour prendre conscience que la mort de cinq nourrissons révèle une faute grave et n'est pas qu'un accident de production . Au ,moins ,si vous ne savez rien , taisez vous , en attendant les conclusions de l'enquête .

  • varmtoch15
    varmtoch15     

    Ni coupable ni responsable
    Devant un dossier de santé public aussi grave, la fuite en avant s'impose aux responsables, surtout après avoir distillé médiatiquement des informations manipulées et contradictoires.
    Manifestement le mot d'ordre urgent est d'utiliser tous les moyens pour diluer les responsabilités et anéantir cette affaire comme la grande majorité des autres dossiers de santé public.
    Cela rappelle le célèbre slogan d'une ancienne Ministre de la Santé, dont on retrouve une certaine ressemblance avec l'actuelle, "Responsable mais pas coupable" !

    Pour mémoire, dans les années 1980, Chambéry et la région étaient particulièrement visés, notamment le Centre de Transfusion Sanguine de l'hôpital et détenir en France le triste record de la contamination par le virus du SIDA et de l'hépatite C, de plus de la moitié de la population hémophile, avec des produits anti-hémophiliques (facteurs de coagulation) délivrés malgré la parfaite connaissance des produits viciés et infectés (Dauphiné libéré du 24/02/2000). Cette affaire du scandale du sang contaminé reste à ce jour bien présent à l'ensemble des acteurs publics, avec la hantise que cela se reproduise, avec les conséquences de notoriété pour la région.
    Si Mme la Ministre Touraine souhaite vraiment la transparence dans ce dossier, pour que l'ensemble des familles dans le doute sur des drames similaires en France, pourquoi ne publie t'elle pas la liste des hôpitaux et cliniques, ayant utilisés des poches parentérales de Marette ?
    Dans ce drame effroyable pour les Parents de ces nourrissons innocents, ils leurs faut malgré les douleurs bien compréhensibles, de rester vigilant sur les suites du dossier et ne rien lâcher.

  • timinet
    timinet     

    Point commun entre les 5 décès de nourrissons:l'hôpital de Chambéry! Un peu léger d'affirmer qu'il n'y est pour rien!

  • Maxoue
    Maxoue     

    Comme disait coluche ....quand on en sait pas plus on devrait être autorisé à fermer sa g.....le

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Qui a dit que c'était pas grave ?

  • volcan
    volcan     

    Alors, c'est pas grave !!!

Votre réponse
Postez un commentaire