En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La consommation de cannabis, même occasionnelle et récréative, a des conséquences sur le cerveau.
 

La consommation de cannabis aurait un impact négatif sur le cerveau des jeunes adultes, même à un rythme uniquement hebdomadaire.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • babane
    babane     

    Et vous croyez ce site de propagande?
    Le cannabis n'est pas obligé d'être fumé vous le savez? Donc les risque lié à la combustion sont un mauvais exemple.
    Constamment sous l'influence de la drogue mais quelle connerie. Je fais un travail qui demande extrêmement de concentration et de réflexion et ce n'est pas les quelques joints fumées dans la semaine qui enfume mon cerveau mais plutôt la connerie de ma direction.
    De plus ayant quelques problème de sommeil (sommeil agité, reveil nocturne) je préfère fumer un joint dont je connais l'origine de production (les gens qui veulent de la qualité de vont pas acheter dans la rue)que prendre les médocs que mon docteur m'a prescrit mais qui eux me mettent Ko toute la journée en me transformant en larve

  • jpblc
    jpblc     

    « … un joint est aussi cancérigène que la fumée de 5 cigarettes. Les conséquences psychologiques du cannabis sont également graves. Les consommateurs de cannabis ont une mémoire et des aptitudes mentales moins bonnes que les non consommateurs. Les animaux auxquels des chercheurs ont donné du cannabis ont également souffert de lésions au cerveau… »

  • jpblc
    jpblc     

    Voici les infos trouvées sur le site ‘’Non à la drogue, oui à la vie’’, concernant le Cannabis : « La déclaration ’’fumer un joint n’est pas plus dangereux que de boire un verre d’alcool’’ est-elle vraie ? À vous de décider. Voici les faits : L’alcool ne contient qu’une seule substance : l’éthanol. Le cannabis contient 400 agents chimiques différents, reconnus comme toxiques et cancérigènes. Contrairement aux fumeurs de cigarettes, les fumeurs de cannabis ont tendance à inhaler profondément et à retenir la fumée aussi longtemps que possible pour accroître les effets de la drogue, ce qui aggrave les dommages causés aux poumons. L’alcool est éliminé en quelques heures. Le THC (ingrédient principal du cannabis, affectant le mental) reste dans les graisses du corps pendant des mois, voire plus longtemps. Donc une personne qui fume deux à trois joints par semaine est constamment sous l’influence de la drogue… »

  • jpblc
    jpblc     

    Le seul problème des drogues, c’est qu’elles provoquent assez rapidement davantage de douleurs que de plaisirs. Elles sapent l’organisme en lui nuisant chimiquement, et finalement pour ne plus avoir mal de ces attaques chimiques, les accros se droguent pour ne plus souffrir ; c’est du moins le témoignage récurrent que donnent ceux qui s’en sont sortis.

  • Truecolor
    Truecolor     

    Renseignez vous. Vous ne connaissez rien à ce sujet. l'heroine et la cocaine ne sont pas légales mais sont utilisées en médecine ...

  • Truecolor
    Truecolor     

    Le fléau, c'est toute la polémique qu'il y a autour du cannabis. Pourquoi ne parle t on pas des derivés de cocaine et d'heroine utilisés tous les jours en médecine ( antalgiques, anestésiants ) .. Le cannabis est une plante médicinale avant tout. Dommage de l'oublier. Dommage de faire des études dans un sens et pa dans l'autre car bien des gens mourants pourraient en bénéficier au lieu de mourir sous chimio ..

  • Truecolor
    Truecolor     

    Certes, mais sur bien des points, une légalisation vers les produits thérapeutiques seraient une bonne chose. Il y a aussi ce sujet sensible sur le permis. Il faudrait pouvoir donner un seuil de consommation comme c'est le cas pour l'alcool. De toute façon, la consommation du cannabis est tellement répandue qu'il va bien falloir faire avec ...

  • Truecolor
    Truecolor     

    Franchement, sans vouloir banaliser l'usage du cannabis, je ne connais à ce jour aucun des exemples que vous citez. Mais il est évident que toute forme de produit psychoactif ne devrait pas finir dans les mains des ados .. . Peut être que les parents feraient mieux d'en parler avec eux au lieu d'attendre qu'ils se mettent à consommer pour le faire.

  • babane
    babane     

    Dans ce cas produisez vous même, vous aurez un produit de très grande qualité pour un prix dérisoire.
    Les plus con sont ceux qui consomment et achète de la merde dans un hall d'immeuble ou une ruelle qui pue la pisse, le cana c'est comme le vin mieux vaut en consommer occasionnellement mais de très grande qualité

  • Florie Saison
    Florie Saison     

    julien Gdt, il a au contraire été démontré que certains effets neurologiques du canabis étaient irréversibles. Le fait que le terme "irréversible" ne soit pas employé ne signifie pas nécessairement son impossibilité ! Lorsque vous fumez du cannabis notamment, vous détruisez au fur et à mesure les cellules ciliées se trouvant dans votre oreille interne. Ce phénomène peut conduire à la surdité et leur destruction est irréversible puisqu'elles ne se régénèrent pas, lorsqu'elles sont détruites, elles le sont irrémédiablement. Par ailleurs, la plasticité neuronale diffère lorsqu'il s'agit du système nerveux central et du système nerveux périphérique, vous ne pouvez pas modifié des zones cérébrales pendant la croissance en éspérant que ce ne sera que temporaire. Certes, il ne faut pas tout mélanger et ne pas diaboliser un usage occasionnel, mais il ne faut pas non plus faire l'autruche !

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire