En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les étudiants en médecine dopés aux psychostimulants (pas toujours légaux)

En France, un tiers des étudiants en médecine et des jeunes diplômés disent avoir eu un jour recours à des pyschostimulants, que ce soient des produits en vente libre, des médicaments sur ordonnances ou des stupéfiants illicites, selon une étude (image d'illustration).
 

Un tiers des étudiants en médecine et des jeunes diplômés disent avoir pris des psychostimulants au cours de leur vie, notamment dans le but d’obtenir de meilleurs résultats au concours de première année, selon une étude. Parmi eux, 5,2% avouent avoir consommé des drogues telles que la cocaïne ou l’ecstasy.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Pseudome
    Pseudome     

    Nous ne pouvons pas faire confiance aux médecins ... La formation, la sélection ... ça ressemble aux batteries pour animaux en élevage ... Ils apprennent puis ils oublient et ils confondent des pathologies ... Il faut changer la formation des médecins.

Votre réponse
Postez un commentaire