En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Jour J pour des centaines de Cannabis Social Clubs

Mis à jour le
Le jour J des Cannabis Social Club
 

Ce lundi, des Cannabis Social Clubs – des communautés de producteurs et consommateurs de cannabis qui n’en font toutefois pas commerce – vont aller se déclarer comme associations auprès des préfectures. Une façon de lancer le débat pour certains, « une fumisterie » pour l’UMP.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

207 opinions
  • manoverde
    manoverde     

    ANTI DROGUES$$$ Il n'y a cas constater ce que "ta" droite caviar bien lissée nous a apporté depuis 40 ans...

  • manoverde
    manoverde     

    C'est déjà fait,l'alcool est en vente libre me semble t-il,avec le tabac et les psychotropes; il n'y a cas voir la résultante!Un peuple d'ignorants sectaires qui crient "au loup" des que quelqu'un sort du lot...mais oui,ils ont raison puisque c'est légal|o|

  • manoverde
    manoverde     

    C'est cette politique prohibitionniste qui fait les beaux jours de l'alcool,du tabac,des médocs(anxiolytique,somnifères...)qui a fait des générations de "demeurés sectaires"!!!

  • manoverde
    manoverde     

    D'accord avec toi,Passes le oinj,tout est bon pour diaboliser le cannabis et ses consommateurs:hypocrisie,propagande,affairisme,ignorance,politique de l'autruche,problèmes sociétales et sanitaires,mensonges...voila ce que nous ont proposé nos chers "politocards" depuis 40 ans.Et le changement c'est maintenant:qui a pu croire a une telle hérésie!!Pour info: www.cannactus.me/2011/08/francois-hollande-pour-une-reflexion-au.html

  • argl bloum
    argl bloum     

    Effectivement, dans la société si on laisse faire ça donne du quoi. Et si on laisse pas faire, on fait quoi ? Alors faut bouger mais pas avec ce qui ne marche pas: la prohibition. Et faire avec ce qui marche: la prévention. Une prévention d'état, dès le primaire. Une prévention contre toute les drogues, faite par des pros. Les autres pays nous on prouvés qu'ils étaient plus efficace que nous.

  • constat
    constat     

    Pour paraphraser Hocus Pocus : « tout ceci n’est qu’un constat désabusé de déjà-vu » : La Prohibition aux États-Unis de 1919 à 1933 fut signé; et la fabrication, le transport, l'importation, l'exportation et la vente de boissons alcoolisées; le même jour par les mêmes personnes.

    Autant vous dire que le prolo du coin n’a pas eu son mot à dire...

    -Aucun mort directement lié au cannabis *
    -Plus de 200 maladies, pathologies ou troubles traitables (plus efficacement que je ne sais combien de médicaments de laboratoire) grâce à cette plante, ces derniers perdraient leurs utilités avec une consommation thérapeutique du cannabis **
    -Niveau d’addiction chimique situé entre celui du thé et du café ***

    * : contre l’alcool : 2,5 millions de morts dans le monde en 2011 (OMS : Organisation Mondiale de la Santé).
    * : La croyance comme quoi le cannabis détruit des cellules du cerveau vient d’une expérience commandité par les États-Unis dans les années 60 : ils ont asphyxiés des singes à la fumée de cannabis (environ 63g en 5min). Leurs cerveaux alors privés d’oxygène ont vus leurs cellules mourir.
    ** : ...Lobbying?
    ** : Dr. med. Franjo Grotenhermen
    *** : OEDT. Observatoire Européen des Drogues et de la Toxicomanie.

    ATTENTION! Cette plante n’en reste pas moins dangereuse :

    -Consommation dangereuse pour l’apprentissage (éviter de fumer avant de travailler ou d’aller en cours... Comme avec l’alcool)
    -Consommation dangereuse lors du développement cérébral de l’individu jeune (fin du développement cérébral : entre 21 et 25 ans.)
    -Accentuation du caractère schizophrénique chez les sujets prédisposés (ont ne peux pas vraiment savoir à l’avance...)
    -Peut servir « d’interrupteur psychologique » assez souvent pour que l’individu se cache de ses problèmes et ne décide jamais de les régler... ****

    Après le libre arbitre, moi ce que j’en dit bah...





    (**** : Et là bizarrement, je pense que ça ne dérange personne que je n’y mette pas mes sources, c’est tellement facilement admissible avec la turpitude des couleuvres dont on nous gave quotidiennement haha!)

    MOT DE LA FIN : La prohibition du Cannabis est un accident de l’Histoire, cette substance devraient être traité comme l’alcool. Autant au niveau de l’approvisionnement (de la production, à la taxe de vente), et de la consommation (vente à des majeurs responsables de leurs actes sur la voie publique et dans leur univers professionnel ou scolaire).



    Moi j’dis ça... j’dis rien!!

  • pasdesoucis
    pasdesoucis     

    Commence d'abord par ton dealer, tu sais celui qui vends cette drogue qui tue 50 mille de tes concitoyens chaque année..l'alcool, qui aura ta peau avant que le Cannabis ne puisse la sauver !

  • pasdesoucis
    pasdesoucis     

    Ce sont les intolérants contre les fumeurs qui font leur caprice et ne pensant qu'a leur petit confort, et pour cela ils organisent une prohibition qui tue des jeunes, que les parents auraient sans doute préférés vivants et fumeurs que leur porter des fleurs au cimetière...
    Je prie donc de faire preuve de bon sens sachant qu'une société sans drogues n'existe pas et que seule la prohibition apporte les trafics.

  • pasdesoucis
    pasdesoucis     

    La croyance anti drogue est motivée par des peurs issues de l'ignorance. Mais comme comme cette élue UMP, cela ne leur donne pas le droit de pénaliser leurs concitoyens adultes juste parce qu'il sont libres de disposer de leur santé, c'est totalement inacceptable.
    C'est donc devant cette pénalisation illégitime que des citoyens comme Dominique Broc s'unissent pour lutter contre cette prohibiton criminogène qui gangrène notre société, notre économie, pousse nos jeunes dans les trafics et condamne des millions de Français comme des criminels.
    De cette situation inacceptable, une résistance citoyenne se constitue en devoir
    national de mettre un terme à cette prohibition criminogène qui dessert la santé de tous.

  • d.ridery
    d.ridery     

    Exact. Acheter la paix social dans les cités, en jouant la politique de l'autruche, pour ça, nos politiciens sont très forts.

Lire la suite des opinions (207)

Votre réponse
Postez un commentaire