En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le fondateur de pip incarcéré
 

MARSEILLE (Reuters) - Jean-Claude Mas, le fondateur de Poly Implant Prothèse (PIP), au centre d'un scandale d'implants mammaires frelatés, a été...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Nemo me  impune lacessit
    Nemo me impune lacessit     

    Personne n'a jamais parlé du concurrent direct de PIP.Il a été contrôlé, lui ? Ou fait il partie de la commission de contrôle ?

  • Vettriano
    Vettriano     

    Le calcul était évident, surtout pour un homme aussi roué que lui : d'un côté, la perspective de perdre définitivement à l'issue de son procès quelques 100.000 euros de caution qui serviront s'il est reconnu coupable à l'indemnisation de ses nombreuses victimes, alors qu'à ce jour il avait su manifestement préserver son magot sur des comptes offshore ou par l'entremise de sociétés écrans, de l'autre la possibilité de récupérer ledit magot après juste quelques mois désagréables passés en prison. Détention qu'au demeurant il doit raisonnablement je suppose s'attendre à subir à terme, alors pourquoi la retarder pour un tel coût financier ?
    Face à ce calcul tout bête, ce qui m'amuse, ou me désole par avance, ce sont les commentaires à venir des commentateurs patentés, dont les politiques. Certains ne manqueront pas d'affirmer que la justice passe dans notre pays, qu'elle est sévère ... tu parles ... sévère oui, mais à l'image déformée de notre société. Sévère avec les plus pauvres ou les plus marginaux, mais ces derniers n'ont souvent pas grand chose à perdre, terrible à l'égard de la classe moyenne qui va bien souvent perdre son travail, puis en cascade son logement (payé par loyer ou crédit), et parfois sa famille, gentillette à l'égard des nantis dont le patrimoine est généralement très bien organisé, et qui sauront profiter très largement des remises de peine pour une sortie de prison dans les meilleurs conditions.
    Si Monsieur MAS a su placer son argent à un bon rendement, il sera même plus riche à sa sortie de prison !
    A cet égard prenons les paris, SI il est reconnu coupable, il sera condamné à 2 ou 3 ans fermes pour le délit de tromperie, soit dans la pratique à un peu plus d'un an ou d'un an et demi de détention réelle. Mais à mi-peine, compte tenu de son âge, il pourra aisément obtenir une libération. Allez plus que six mois à tirer Jean-Claude !

  • GRODOI
    GRODOI     

    enfin ....
    mais qui le protège ?
    qui a-t-il arrosé ?

Votre réponse
Postez un commentaire