En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les opposants à la fin des urgences de l'hôpital parisien de l'Hôtel-Dieu ont mimé vendredi les funérailles d'un patient mort de n'avoir pas été pris en charge à temps.
 

Des urgences fermées, remplacées par un service de consultations, mais dont le démantèlement n'est pour autant pas "validé" par le maire de Paris. La situation reste confuse sur l'avenir du services des urgences de l'Hôtel-Dieu.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • br71
    br71     

    Comme d'habitude, les socialistes entre eux ne sont pas d'accord sur cette fermeture. Ce sont les malades qui vont faire les frais des désacords du PS !!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire