En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pas moins de 60.000 patients pourraient se voir prescrire du Sovaldi
 

Le laboratoire américain Gilead voudrait bien vendre le Sovaldi, un médicament utilisé dans le traitement de l'hépatite C, bien plus cher que son prix de revient. Mais cinq députés français demandent au labo de baisser les tarifs, ce que le président du laboratoire aurait finalement accepté.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • lesemian
    lesemian     

    "un médicament vendu 280 fois son coût" Cela me rappelle un "service" facturé 170 fois plus cher par Bigmalion pour les frais d’hébergement du site des parlementaires de l'UMP...

  • kline
    kline     

    le cout de production c'est bien gentil ...mais le réel prix de revient, recherche incluse c'est quoi ?

  • palsecam
    palsecam     

    "les labos sont des pourritures"...
    Le bulot de base va pousser les labos a ne plus investir dans 10 ans de recherche et essais cliniques , ainsi, le bulot de base sera content et "tout le monde sera égal"

  • KevThePilgrim
    KevThePilgrim     

    Qu'est-ce qu'ils appellent cout de revient ? Juste les matières premières et la fabrication ?
    Il faut aussi prendre en compte les années de recherches sur le produit qu'il faut rentabiliser. Plus les années de tests sur animaux puis sur patients humains.
    Et il faut bien que l'entreprise tire des bénéfices de tout ça sinon ça ne lui sert à rien.
    280 fois le prix de revient peut paraître cher mais il faudrait faire la comparaison avec toutes les dépenses de l'entreprise avant de juger.

  • Ikerodu
    Ikerodu     

    280 fois son prix de revient ? Ça c'est du business !!!

Votre réponse
Postez un commentaire