En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une boîte du vaccin Gardasil, mis au point par le laboratoire Sanofi Pasteur MSD.
 

Ce vaccin préventif contre le cancer du col de l'utérus est soupçonné d'être lié, chez certaines patientes, au développement de pathologies diverses.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Breizhman
    Breizhman     

    J'ai insisté pour que ma fille soit vaccinée alors qu'elle n'y tenait pas; elle a fini par accepter, inquiété par les cancers développés chez sa maman et une de ses grands mères. Je ne sais plus quoi penser, j'oscille entre culpabilité, peur et colère.

  • dnomyar
    dnomyar     

    c'est également la faute auX gouvernementS qui favorisent les laboratoires, qui abaissent sans cesse les valeurs des analyses (TSA passe de 4 à 3,6) donc 20 % de malades en plus, 20 % de consommateurs de molécules qui détruisent plus que les bienfaits qui sont mis en avant, c'est du marketing sur le dos de la Sécu et de l'humanité ....

  • JOSENTET
    JOSENTET     

    Peut-être qu'un jour il faudra porter plainte contre M° Courbis pour mis en danger d'autrui par incitation à la non vaccination? Prétendre qu'il y a "violation d'une obligation manifeste de sécurité et méconnaissance des principes de précaution et de prévention" et faire que des dizaines de milliers de personnes ne seront pas protégées et plus que paradoxal! Nota le Gardasil ne protège pas de tous les riques car ne concerne "que" les quatre souches les plus fréquentes et virulentes sur la vingtaine existantes et ne doit pas (merci aux médecins signataires de la pétition de faire les bons questionnements) être prescrits s'il y a suspicion ou antécédents d'immunodépression comme la plus part des vaccins...même parfois incontestés et administrés depuis des décennies.

Votre réponse
Postez un commentaire