En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Fin de vie: une élue révèle le suicide de sa mère et relance le débat

Mis à jour le
Sandrine Rousseau, lors d'une table ronde en 2010.
 

Sandrine Rousseau a perdu sa mère en septembre dernier, lorsque celle-ci, atteinte d'un cancer en phase terminale, a décidé de mettre fin à ses jours. A la veille de la remise d'un rapport sur le sujet, l'élue écologiste relance le débat.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

38 opinions
  • rowl
    rowl     

    La DISSOLUTION de l'EELV SE JUSTIFIE TOTALEMENT !!!!________
    L’EELV devrait être une association, pas un parti politique !!!______
    L’EELV avec leurs représentants sans aucune expérience politique est facilement manipulable, avec les votes des Français indécis (qui en grand partie votent l’EELV) modifie les résultats des élections en n’apportant que le chaos dans la vie politique de la France !!!

  • valgego
    valgego     

    3 fois en un mois , des élues socialistes à haut niveau de responsabilité , censées s'occuper des problèmes des autres , font étalage public de leurs états d'âme personnels , pour faire pleurer les chaumières et dissimuler honteusement derrière la maladie qui nous préoccupe tous , leur incapacité à gouverner . Il existe des procédures pour débattre et faire passer les lois , les déballages publics sont indignes des élus , ces dames sont bien placées pour faire des propositions de loi ,qu'elles le fassent ..........ce n'est pas le cas , donc le problème ne les intéresse pas , elles s'en servent .Entièrement d'accord avec Lysa . Inutile de venir polluer ma fenêtre de réponse avec des vomissures , ( les passions exacerbées sur ce site des uns et des autres ,confirment bien que les intentions de semer la zizanie dans l'opinion , pour détourner l'attention , est atteinte ..........même procédé de manipulation de masse et même constance d'objectif que pour le mariage gay ) J' ai mon opinion et je n'en changerai pas , et respectant les opinions que je ne partage pas , je vous prie d'avoir la politesse de respecter la mienne .

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Si les gens veulent mourir c'est leur choix. Y a moyen de faire ça sans les obliger à ses charcuter inutilement ou à traumatiser des tiers. Sachant que les morts "propres" ça n'existe pas, mais y a quand même des méthodes "moins pires" que d'autres. Maintenant ce que je trouve pénible c'est qu'on soit régit par des gens qui ne veulent "notre bien" que quand ça les arrange. Encore une fois aucun de ces "représentants du Peuple" n'aura eu l'idée d'un référendum ? Et" elle prend des risques" ?" Non assistance à personne en danger" ? N'importe quoi ! Arrêtez vos délire Alexandra Gonzalez, tout ça c'est de la pub.

  • noackie
    noackie     

    Cette femme nous confirme que les personnes qui veulent se suicider en fin de vie y parviennent. Que ça fasse souffrir les memebres de la famille, ça les regarde. Il faut sans doute de l'humilité pour demander à bénéficier de soins palliatifs. Mon père en a bénéficié, il est mort en paix avec les siens.

  • Lysa
    Lysa     

    qui peuvent*

  • Lysa
    Lysa     

    @reagir. Mais le problème n'est pas là, le problème encore une fois, cette élue se sert de ses expériences personnelles qui peut lui empêcher toute objectivité par son chagrin et sa fragilité. Et ne pensez pas pour les autres, respectez comme moi les avis des autres, je n'ai pas besoin de l'avis très personnel d'une élue pour penser toute seule.

  • reagir
    reagir     

    vous divaguez ou vous ne savez plus quoi dire! je ne vois pas le rapport avec le sujet! vous savez j'ai vu partir dans la même année et dans d'immenses souffrances trois personnes qui m'étaient très proches, alors je comprends que l'on puisse se poser la question.

  • lovelamour
    lovelamour     

    Le problème dans toutes ces histoires c'est qu'on essaie de nous jouer sur nos émotions par des expériences qui sont personnelles. moi-même j'ai accompagné mon frère jusqu'à sa mort avec toute ma famille..et il a également beaucoup souffert moins du fait de sa maladie que du fait de l'absence d'accompagnement des médecins qui refusaient de donner à l'époque des traitements pour le soulager..nous nous sommes battus presque physiquement avec eux pour en avoir. Grâce à cela il est parti sereinement entouré de nous tous et il a pris le temps de s'y préparer et dans la tristesse où nous étions c'était malgré tout quelque chose de fort et d'inoubliable. Le suicide assisté est-il une solution? Est-ce moins violent qu'une mort graduelle ? pour ma part je pense que le suicide assisté est terriblement violent..car il implique d'appuyer à un moment ou à un autre sur le bouton de la condamnation à mort. qui voudra porter la main à cela est aussi barbare que les bourreaux américains et puis avec quels arguments justifiera-t-on de sauver un jeune du suicide .. n'aura-t- il pas le droit de dire que sa vie ne vaut plus rien? franchement cela ouvre la voie à n'importe quoi

  • Lysa
    Lysa     

    @reagir. Mr F.Hollande avait oublié de nous parler de sa prostate ? :-) ...c'est surtout quand cela vous arrange, c'est bien la gauche dans toute sa splendeur.

  • reagir
    reagir     

    l'élu a tout à fait le droit de raconter une expérience vécue!

Lire la suite des opinions (38)

Votre réponse
Postez un commentaire