En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Infirmières dans une chambre de l'unité de soins palliatifs du CHU de Montpellier, en janvier dernier (photo d'illustration).
 

L'hôpital a annoncé ce mercredi son intention de saisir le Conseil d'Etat, après que le tribunal administratif a ordonné "la poursuite du traitement" pour cet homme plongé dans un état végétatif depuis 5 ans.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • felicie
    felicie     

    Même constat, je n'y ajouterai pas un mot.

  • FLIBUSTE
    FLIBUSTE     

    Est-ce vraiment le rôle du CHU d'aller en justice sur ce sujet. Il n'a qu'a déclarer que médicalement il ne peut plus rien faire et ne plus rien faire médicalement. Difficile à nos médecins d'accepter leurs limites comme tout le monde. Ce qui est certain, c'est que laisser mourir quelqu'un de faim ou de soif c'est plus de la barbarie que de la médecine. Ni acharnement thérapeutique, ni acharnement à hotter la vie. Juste humilité et humanité. Et surtout pas de clivage et de haine sur ces sujets.

Votre réponse
Postez un commentaire