En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un exemple de l'étiquetage réclamé par un collectif de consommateurs et de patients.
 

Des associations de consommateurs et de patients réclament un étiquetage plus clair pour aider les consommateurs à manger moins gras, moins salé et moins sucré. Ils estiment se heurter à la résistance des lobbies de l'industrie agroalimentaire.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • babane
    babane     

    Quelle pression? Le système existe déjà en Anglettere et chez Mc degeu sur la boite de ses "aliments"

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    C'est marrant d'avoir zapé les question "pourquoi" et "combien ça coûte" pour passer directement à la question "à quand".

  • Truecolor
    Truecolor     

    Cela ne passera jamais avec la pression des industriels ... .

  • ctrape
    ctrape     

    Il est faut de parler de la résistance des lobbies, pour justifier l'inertie et la résistance à un étiquetage informatif nutritionnel. Ce ne sont pas les lobbies qui votent les lois mais les politiques. Les termes: absences de courage, lâcheté, absence de conviction, intérêt,...chez nos politiques, conviendraient plus pour traduire cette réalité. Le lobbying de l'industrie est normal ce que n'est point l'attitude des députés.

Votre réponse
Postez un commentaire