En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le patient décédé était hospitalisé au CHU de Rennes, comme les cinq autres personnes touchées par l'accident
 

Le patient en état de mort cérébrale après un accident d'essai thérapeutique est décédé en milieu de journée, a annoncé le CHU de Rennes. Biotrial, le laboratoire qui mène ce test, n'a toujours pas donné d'explications. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Butcherfly
    Butcherfly      

    "Cet essai porte sur une molécule censée soulager les douleurs et l'anxiété."
    "Faut-il légaliser le cannabis pour faire baisser la consommation ?"
    Le mix des deux: faut-il légaliser le cannabis, censé aussi soulager les douleurs et l'anxiété ?

    truc
    truc      (réponse à Butcherfly )

    Cet antalgique n'a strictement rien à voir avec " le cannabis " proposé en joint aux fêtards ou aux addicts
    C'est un antalgique de la classe des cannabinnoide comme ne l'est pas un autre cannabinoide le tetrahydrocannabinol bien connu depuis 50 ans et qui est l'isolat euphorisant de la plante " cannabis "

    Les humains ont des récepteurs et des endo cannabinoides ( pseudo endorphines )
    Le cannabis présente une centaine de composés cannabinoides dont l' intérêt peut être psychique comme antalgique et la recherche sur le sujet est aussi féconde qu'il achevé

    Je ne sais pas ce qui est arrivé ni ne connaît la " formule " testée mais c'est un principe actif de synthèse cannabinoide dont il s' agit et pas du " chichon en gélules "

    pierrot14520
    pierrot14520      (réponse à Butcherfly )

    Ce n'est pas vouloir légaliser le cannabis pour les dealers, mais de savoir si cette plante peut soigner !!!

  • pierrot14520
    pierrot14520     

    Ce n'est malheureusement pas,et loin de là, la première et la dernière personne à donner de soi pour l'avancée de la science ....

  • kiki5962
    kiki5962     

    Tristesse.

  • Crusader30
    Crusader30     

    Il fallait hélas s'y attendre, en espérant que les autres ne subissent pas la même fin.
    Si ce médicament voit le jour - je n'ai pas très bien compris son processus sinon que ce médicament intervient sur le cerveau - ils pourraient donner le nom de la personne décédée à ce médicament avec l'accord de la famille.
    Si ce médicament un jour doit voir le jour et que son processus actif puisse sauver des milliers de gens, cet homme ne sera pas décédé pour rien.
    Reposez en paix Monsieur, merci pour votre volontariat.
    Pensée à votre familles et proches.

    truc
    truc      (réponse à Crusader30)

    Le médicament testé était un antalgique
    il n'est pzs destiné à " sauver " au sens populaire du terme
    mais il est d'une classe qui manque au spectre disponible pour les équipes en particulier en oncologie et palliatif où lrs opiacés prédominent

    Crusader30
    Crusader30      (réponse à truc)

    Merci pour votre explication et bien si ce médicament voit le jour et peut soulager des gens victimes de cancer cela sera une bonne chose.

Votre réponse
Postez un commentaire