En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un sachet de la métamphétamine à Malille, aux Philippines.
 

L'Observatoire européen des drogues note l'apparition de nouvelles substances non règlementées et vendues sur Internet, qui ne sont ingérées qu'à de très faibles doses pour des effets très puissants. Par ailleurs, la mortalité liée aux surdoses augmente dans certains pays européens.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • jpblc
    jpblc     

    La dépénalisation, comme la pénalisation ne viendront pas à bout du problème des drogues, des crimes, etc, des médicaments dangereux, etc etc. quelles que soient les statistiques La question est philosophique en fait : pourquoi prendre des drogues si, à la longue, elles font du mal ? Et en amont, pourquoi des gens préfèrent ne pas en prendre et chercher à vivre sans, alors que d'autres vont prendre ces produits ? Je n'ai touché qu'à une seule drogue, c'est l'alcool. Mais je me suis rapidement aperçu que je partais de travers et que si je continuais, ma vie ne serait pas belle. Par belle, je veux dire bonheur d'entreprendre et de réussir, gagner ma vie, être compétent, croire que je pourrai communiquer avec les gens du monde entier, me faire de nouveaux amis à volonté, avoir du plaisir à vivre. Je concède que rentrer dans le débat de pénalisation ou dépénalisation, c'est perdre du temps : il y a autant d'arguments pour que contre les deux !

  • jpblc
    jpblc     

    En plus du tabac, et de l'alcool ... et tout ce qu'il y a déjà sur le marché !
    Itaque, delendi sunt psychiatri !
    Il y a des drogues de la rue, illégales actuellement, qui ont été mises au point par des labos pharmaceutiques et promues comme médicaments par des psychiatres : le LSD, synthétisé par un chimiste travaillant pour les laboratoires Sandoz, puis popularisé par des artistes ; l' Ecstasy a été développée pour la première fois en 1912, par MERCK ; l' Héroïne, fabriquée en 1898 par .... la firme Bayer, et présentée comme solution de substitut à ....la morphine ! Bingo, le jackpot éternel pour les psychiatres et les labos pharmaceutiques. Maintenant ils ont les psychotropes, et peut-être avez-vous entendu parler de leurs effets divers ...

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    y a pas... les politicards ont raison : l'arrivé des nouveaux pays de l'Est booste le commerce :))

  • AgentK3
    AgentK3     

    Ils sont en train de nous concocter une sacrée Europe nos politicards laxistes à 2 balles....

  • deuxc
    deuxc     

    Pas possible! Et ça tue autant que le tabac? Ou que l'alcool? Bon c'est sûr que ça rapporte peut-être moins à l'état...Enfin, ça lui apporte le calme via une économie souterraine.

  • Truecolor
    Truecolor     

    C'est terrible mais je vois pas bien pourquoi on y parle de cannabis. Les drogues de synthèses et le cannabis sont 2 choses incomparables car complètement différentes.

Votre réponse
Postez un commentaire