En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Un rapport officiel remet en cause la pertinence de vacciner autant de nourrissons contre la gastro-entérite.
 

Un rapport transmis à la Direction générale de la Santé pointe le nombre "préoccupant" d'effets indésirables survenant après la vaccination contre la gastro-entérite. Mardi soir, l'ANSM a confirmé la mort de deux nouveaux-nés après un vaccin de ce type.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Magaly
    Magaly     

    Je suis pédiatre et sans aucun lien avec les laboratoires pharmaceutiques. la rougeole est l'une des causes principales de décès infantiles dans les pays en voie de développement, elle ne l'est plus dans nos pays grâce aux vaccins. Le purpura fulminans (meningoccoque) entraine le décès dans plus de 50% des cas, et des séquelles (amputations), la coqueluche néonatale est une catastrophe, le tétanos est prévenu grâce à un rappel tous les 10 ans, en mourir est précédé d'une souffrance sans nom. la rubéole est catastrophique sur le foetus. Pour le vaccin contre le rotavirus responsable des gastro-entérites les plus sévères, c'est de cela qu'il s'agit, l'administration est orale, et j'attends les recommandations avant de décider en essayant de rester bienveillante. Le rotavirus est extrêmement contagieux reste sur les surfaces plusieurs jours malgré la désinfection et est tr§s virulent surtout chez les nourrissons.
    D'une manière plus générale, cracher dans la soupe sous couvert d'une théorie du complot, en niant les bénéfices de certains vaccins, c'est un luxe. Je pense sincèrement que paradoxalement si les vaccins n'étaient pas obligatoires, les gens ne se sentiraient pas aussi contraints et forcés et la couverture vaccinale serait plus importante. En espérant avoir un peu apporter au débat.

  • Erudite
    Erudite     

    Dès qu'un article sur la vaccination paraît dans la presse, on sait que c'est pour la remettre en question. Loin de moi de nier l'importance des décés de ces deux nourrissons en 2ans (je garde une pensée pour leur famille), mais lorsque l'on parle de la vaccination il est primordial de mettre en avant l'intérêt collectif à l'intérêt individuel. Chaque année, c'est une dizaine de jeunes enfants qui meurent de la gastro due aux rotavirus. L'impact économique de la gastro pour la France est de 28M€ (chiffre tiré d'une étude de Melliez & alii publié en 2005, on peut supposer que ce chiffre serait aujourd'hui revu à la hausse) au travers des jours d'absences, des hospitalisations, etc. Parce qu'un enfant vacciné, en plus d'éviter d'être malade, limitera par la même occasion la propagation à son entourage.

    En conclusion, si ces 2 malheureux événements permettent d'améliorer la sécurité des vaccins, tant mieux, mais ils ne doivent pas servir d'arguments pour abandonner la vaccination sinon le risque est de se retrouver dans la situation américaine avec un retour de la rougeole.

    babaste44
    babaste44      (réponse à Erudite)

    ppffff n'importe quoi !!
    C'est bien l'homme d'aujourd'hui ça! il veux tout contrôler, tout aseptiser, tout brûler , tout, tout et toujours tout.
    Quand va t' il comprendre que parfois il ne peut pas tout contrôler et que oui c'est malheureux, triste tout ce que vous voulez mais des gens meurent, des bébés meurent et cela depuis des milliers d'années. Laissons aux hommes attraper la grippe, la gastro, etc au lieux de fabriquer des pseudos vaccins qui permettrons simplement au virus de s'adapter et de tuer encore plus de bébés et de gens !!!!!!!!

    Il faudrait par contre inventer un vaccin contre la bêtise humaine et vacciner les 3/4 de l'humanité

    Tatie Danielle
    Tatie Danielle      (réponse à babaste44)

    Bravo ! c'est exactement ça ! Mais allez leur faire comprendre !

  • trueblabla
    trueblabla     

    Vaccin contre la gastro ? J'en connais un pas trop mal : Commencer par se laver les mains .... . Pas facile, je sais .... .

    Mirella de Savoie
    Mirella de Savoie      (réponse à trueblabla)

    Comme vous, je tombe des nues. De nos jours on vaccine pour tout et n'importe quoi.
    Il faut arrêter le tout vaccin. A quand in vaccin contre la connerie ?

  • bouledog
    bouledog     

    Le peuple ne veut plus de vaccin avec leur effet secondaire

  • bouledog
    bouledog     

    ça continue après le vaccin de la grippe et ses effets secondaires , ou des personnes sont malade à vie , le vaccin contre le cancer du col de l'utérus avec les conséquences que nous avons vu , maintenant c'est le vaccin contre la gastro , en plus ils ont le culot de faire de la publicité pour inciter les gens à se faire vacciner en mettant la pression partout , aussi bien des médecins qui incitent leur patient à se faire vacciner , la confiance est rompu c'est terminé

    Tatie Danielle
    Tatie Danielle      (réponse à bouledog)

    "la confiance est rompue".... seulement maintenant ? ..depuis des décennies que des parents refusent qu'on vaccine leurs enfants et qu'on préfère les condamner au lieu de les écouter et de comprendre leur méfiance. La composition des vaccins est connue : hydroxyde d’aluminium à des doses 30 fois supérieurs au seuil toxique, du sérum de veau, des cellules cancérisées, et des dérivés du mercure. Ils sont responsables de milliers de maladies neurologiques graves, sclérose en plaques, encéphalites, morts subites du nourrisson... Le personnel des hôpitaux, les rares fois où il fait la relation de cause à effet entre le vaccin et la maladie, aurait la consigne de ne rien dire aux familles. Mais on continue à s'étonner ? Les "big four" et les "big pharma" veillent sur nous, ou plutôt sur nos deniers ! Franchement un vaccin contre la gastro ! il ne faut pas exagérer ! Et l'hygiène dans tout ça ?

  • pinocchio
    pinocchio     

    Pour L'agence nationale du médicament nous ne sommes vraiment que des numéros et des statistiques.
    Oser intégrer le décès de 2 nourrissons à des effets indésirables en dit long sur le manque d'humanité de cette agence.
    Comme ils transmettent leurs conclusions à la Direction générale de la santé, on s'étonne beaucoup moins désormais du décalage constant qui existe dans les traitements avant gardiste pratiqués ailleurs dans le monde alors que nous devons attendre des années pour que ces traitements concernent les malades Francais.
    Par contre une fois que les laboratoires ont réussi à nous refourguer un traitement, il faudra l'épuiser jusqu'à la dernière goutte, même en présence d'effets indésirables mortels

Votre réponse
Postez un commentaire