En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les médecins qui s'installeraient dans un désert médical pourraient toucher jusqu'à 55 000 euros d'aide par an.
 

La ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé vouloir venir en aide aux jeunes médecins qui s’installeraient dans les déserts médicaux. La ministre propose jusqu’à 4 600 euros par mois. Une mesure qui divise.

Votre opinion

Postez un commentaire

97 opinions
  • garynou
    garynou     

    mystere - le 03/12 à 17:58http://www.professionnels-de-sante.com/complementaire-sante/medecins/regimes-obligatoires/cotisations-urssaf.php ...........AVANT DE DIRE N IMPORTE QUOI VA SUR CE SITE POUR T INSTRUIRE

  • garynou
    garynou     

    baiber - le 04/12 à 14:11.......... C EST LES CHARGES SUR LEUR SALAIRE QU ON TE PARLE QUI EST PAYER PAR LA SECU TU CONNAIT BEAUCOUP DE PROFESSION DONC C EST LE CAS ???

  • jean2-marc2
    jean2-marc2     

    Joyeuse a pourtant raison !!! Si vous n'avez pas eu de remboursement c'est sans doute que votre ostéopathe n'est pas médecin généraliste....

  • Becki
    Becki     

    Enfin petite précision quand même: votre job est assuré, tant qu'il y a des gens (comme moi) qui taffent, qui cotisent et payent des impôts... le jour où tous les actifs seront au chômage, ou partis à l'étranger, il n'y aura plus de système de sécu, et les médecins ne seront plus payés .. Que vous le vouliez ou non, vous êtes quand même en partie tributaires de la santé économique du pays. Si votre but est vraiment de sauver le système de santé (et je le partage), changez d'arguments et de rhétorique, parce que je vous assure que ce n'est pas cela que les gens entendent.

  • Becki
    Becki     

    Pardon mais on ne doit pas entendre la même chose alors: moi,j'entends surtout les médecins gueuler parce qu'ils n'ont pas envie de se voir imposer 3 ans "forcés" en Corrèze ou dans les Alpes de Haute Provence, et ce à chaque fois que le sujet revient sur le tapis (depuis plusieurs années...) Et depuis que le débat sur les déserts médicaux existe, aucune solution concrète n'a été trouvée, je crois... Donc moi je veux bien croire que votre seul et unique but est parfaitement humaniste, mais franchement vous le cachez bien alors (j'ai un peu du mal quand vos collègues internes au dessus parlent des feignants assistés, ou de certains de leur patient trou du cul...

  • magendie59
    magendie59     

    il y a de l'emploi pour les français dans plein de domaine. sinon, je n'entends pas les médecins se plaindre. je les entends défendre le système de santé en France. cela fait 4 mois que çà dure, on explique, on argumente, on se fait chier à la gueule. à votre bon vouloir, comme vous l'avez dit, mon job est assuré. quand plus aucun professionnel de santé ne voudra se battre, se mettra en place la loi de l'offre et de la demande. à bon entendeur!

  • Becki
    Becki     

    PS: le frère d'un pote infirmier est parti bosser 4 ans en Arabie Saoudite, il s'est fait des c******* en or. Parait que ça marche aussi en Suisse. Vous voyez, votre conseil de partir à l'étranger marche aussi pour les professions paramédicales...

  • Becki
    Becki     

    Et je connais des infirmières qui sont titulaires à 25 ans qui s'en sortent très bien et qui ne bossent pas comme des dingues (loin de là) (taf direct après les études dans la ville demandée (Rennes)) et qui gagnent plus que des travailleurs sociaux à BAC+5...Donc arrêtons là les généralités. Quant aux ingés, je n'ai pas parlé de chômage, mais de conditions de travail...Ingé (expertise technique et opérationnel ou commerciale)issu de grande école prestataire à l'étranger (on rentre le samedi midi et on repart à Tirana (pas spécialement plus funky que la corrèze comme ambiance)ou Helsinki le dimanche soir) c'est 28 à 30 k€ brut/an (avec un epu moins de 10 ans d'expérience). Et à 40 ans en SSII, on est has been. Mais évidemment on ne le sait pas puisque les ingés ne se plaignent pas. Je m'en fous, j'aime bien voyager, et un taf intéressant ça n'a pas de prix, mais le jour où je voudrais fonder une famille, ça ne sera plus possible... Alors, de grâce, arrêtez de penser que vous êtes les seuls à morfler, chaque taf a ses contraintes.

  • magendie59
    magendie59     

    je n'ai jamais insinué que la situation des ingé était simple, j'ai juste dit qu'ils n'étaient pas les plus à plaindre. et j'en ai dans mes amis, qui s'en sorte très bien, et qui ne sont pas restés bien longtemps au chômage. il n'y a pas que la France pour trouver un emploie. par contre la situation des infirmières me révoltent. des salaires de misère pour des emploies du temps insoutenables. voilà une profession qu'il faut plaindre.

  • baiber
    baiber     

    N'importe quoi les charges il les payent le médecin sur l'ensemble de ses revenus il est entre 50 et 70% de charge. Faut bien être naif pour croire que l'état va payer pour les 4600 euros. Il ne paiera rien pour la simple et bonne raison que le médecin en campagne il va travailler sans le moindre problème et donc dépassera dans 95% des cas les 4600 euros ( 4600euros ce n'est pas le salaire net mais ce que gagne le cabinet aprés faut pas oublier d'enlever charge impot etc etc

Lire la suite des opinions (97)

Votre réponse
Postez un commentaire