En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des solutions thérapeutiques comme la stimulation cérébrale profonde ou la chirurgie dite lésionnelle, sont à l’étude pour les cas les plus sévères de TOC.
 

En étudiant le cerveau de primates, une équipe française a découvert les mécanismes cérébraux activés lorsqu'on vérifie quelque chose. Un résultat qui ouvre de nouvelles pistes pour traiter les TOC, troubles caractérisés par une survérification compulsive.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire