En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une infirmière effectue une mammographie, le 15 mai 2001 dans l'Orne.
 

Une étude canadienne tend à montrer que le risque de mourir d'un cancer du sein n'est pas moins important chez les femmes suivies régulièrement.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Tahaan
    Tahaan     

    c'est exactement le schéma directeur de l'avenir...persuader que tout ce qui a amélioré nos conditions de vie face à la maladie et à la douleur ne sert à rien...Pour d'évidentes questions d'économie de dépenses publiques. Alors question: pensez vous que les labos qui s'en mettent plein les poches vont tolérer longtemps que l'état leur bouffe leur fond de commerce en leur coupant leurs revenus...a moins que la production ne soit à l'avenir destinée à l'exportation et que nous Français ne soyons condamnés à devenir le tiers monde de la santé...

  • janlbut
    janlbut     

    Les médicaments ne servent à rien, les mammographies ne servent à rien. Et si ces constatations visaient à renflouer la sécu ?

  • Brune74
    Brune74     

    Le dépistage du cancer du sein est inutile et dangereux : c’est ce que démontrent de nombreuses études scientifiques maintenant fort bien documentées.
    Voir l’excellent article de Catherine Riva sur le site « femina.ch » : « Si le dépistage était un médicament, il aurait été retiré ».
    A lire également de toute urgence, sur le site « docbuzz.fr » : « Pour sauver une vie le programme de dépistage du cancer du sein en massacre 10, un livre réclame son arrêt immédiat ». Pour ces deux articles il suffit de faire une recherche sur Google.
    Brune d’Abondance (voir la page Facebook)

  • tmjrc2011
    tmjrc2011     

    Est ce que le risque de cancer augmente avec ou sans la maternité, la cigarette, la contraception, l'hèridité, l'environnement, les traitement mèdicaux, l'alimentation, ...? Un ensemble de facteurs qui peut influencer le besoin de faire une mammographie si le diagnostique classic ne detecte rien. De tout façon ce cancer existe et la prudence c'est de savoir. La fatalité ne doit pas dècourager la recherche à sauver la vie de millions de femmes.

  • Monique33
    Monique33     

    100% gratuite à partir d'un certain âge (plan cancer), ça fait marcher les radiologues.
    Cela étant, le dépistage n'a pas trop de succès.

Votre réponse
Postez un commentaire