En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'open space favorise-t-il le burn out?
 

Le burn-out ou syndrome d'épuisement professionnel mobilise mercredi un groupe d'experts mandatés par le gouvernement. Le but: faire reconnaître ce mal en tant que maladie professionnelle.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • felicie
    felicie     

    La course aux résultats financiers induite par la réglementation plus pesante que jamais (et toujours coûteuse, même quand elle n'est pas assortie d'une taxe !), par le matraquage fiscal aussi bien des entreprises employeurs que des ménages des employés, par la dérive économique et la disparition des perspectives d'évolution normale pour les professionnels les plus impliqués, par l'inquiétude viscérale de tout actif parent pour l'avenir de ses enfants, tout ça est moins inhérent au travail en lui-même, qu'aux conditions désastreuses créées par l'Etat et les incapables qui nous gouvernent. Evidemment, comme toujours c'est plus facile de pondre une de ces nouvelles lois opportunistes dites "de protection" qui va compliquer la gestion de toute activité et envenimer le cercle vicieux déjà en place, mais cela permet aussi de tenter de rattraper un électorat de travailleurs qui a pris la fuite des urnes. CQFD !

Votre réponse
Postez un commentaire