En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le coût mensuel moyen de la maladie d'Alzheimer prend en compte les traitements médicaux, mais aussi l'ensemble des frais liés à l'accompagnement des malades.
 

Selon une étude publiée ce jeudi par France-Alzheimer, une personne atteinte de la maladie et sa famille doivent débourser en moyenne 1.000 euros par mois. D’après la même enquête, un proche consacre 6H30 par jour à aider un membre de sa famille touché par Alzheimer.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • FFI
    FFI     

    Ma mére vient de décéder d' une longue maladie d' Alzheimer, le cout mensuel de ' institution dans laquelle elle était malheureusement placé était de 3300 €/mois. Nos Aieux c' est L'OR GRIS de la générale des eaux , de la Lyonnaise , des fonds de pension et des medecins propriétaires de lits dans ces maisons . Avec le débat sur la Dépendance je crains le pire. Ce chiffre de 1000 €/mois n' a strictement aucun sens .

  • orphee13
    orphee13     

    Je connais cette maladie, j'ai des proches qui en souffrent et toute leur famille en souffre, c'est épouvantable de voir quelqu'un qu'on aime partir comme ça. Et il est grand temps de penser à aider les malades mais aussi leurs proches. Pour financer il est possible de taxer le patrimoine immobilier et les revenus des politiciens.

  • valdemarnaise
    valdemarnaise     

    Tout ce que vous dites est exact. J'en parle en connaissance de cause ayant eu une soeur atteinte de cette maladie. Elles ne peuvent plus parler mais ressentent les choses, le bien comme le mal. Il faudrait les garder chez elles le plus longtemps possible. Ma soeur a été mise dans un centre EPHAD, elle ne s'y plaisait pas et elle est décédée 5 mois après son arrivée. Triste fin.

  • gildadu33
    gildadu33     

    Je connais parfaitement le problème, mon père en est mort il y a 1 an 1/2. Il y a tant de choses à dénoncer : le manque d'établissements adaptés ( de jour ou long séjour), la non prise en charge de certains produits pourtant indispensables, etc...alors oui, un malade coute cher. Je n'arrive toujours pas à comprendre que quelqu'un qui souffre d'un cancer par ex et qui est hospitalisé plus de 60 jours soit pris en charge par la sécu alors que mon père, hospitalisé en psy par manque de place en centre adapté, ne l'était pas à 100°/o. Je signale d'ailleurs que certaines aides ne sont en fait que des prêts car lorsque le conjoint décède l'état reprend sur la succession certaines aides qu'il avait accordées si généreusement. Ce sera mon cas...une chose me fait sourire quand même : on nous parle du coût de ces malades juste avant de débattre de la dépendance. Pour moi c'est clair on nous prépare à avaler une pillule salée. Ne pourraient-ils pas mieux gérer cette sécu qui sait se montrer si généreuse parfois et si injuste à d'autres?

  • Invictus
    Invictus     

    généralement les personnes atteintes de la maladie d'alzheimer dépensent toutes les économies d'une vie de travail. après c'est au tour des enfants d'assurer sur leurs propres deniers malgré certaines aides. quand on voit le salaire de nos hommes politiques et leurs avantages c'est véritablement une honte!

  • Lirrévérencieuxduconfluent
    Lirrévérencieuxduconfluent     

    est déjà une euthanasie psychique: Ce n'est pas une maladie dégénérative comme les autres. Cette maladie envoie un message au couple, à la famille en carence d'élaboration psychique... Comme pour toutes les psychopathologies, il y a un SENS à trouver. La recherche ne doit pas se focaliser seulement sur les modifications physiologiques qui accompagnent cette maladie et dont on n'a pas pu encore dire si elles sont la cause ou la conséquence des troubles observés. De nos jours on accepte de prendre en compte la dimension psychique de maladies comme le cancer...mais on est loin de l'admettre (A part quelques auteurs) pour la maladie d’Alzheimer, tant le fait que cette maladie qui renvoie directement à la folie, fait peur et est l’objet de dénis.

  • Lirrévérencieuxduconfluent
    Lirrévérencieuxduconfluent     

    se focaliser seulement sur les modifications physiologiques qui accompagnent cette maladie et dont on n'a pas pu encore dire si elles sont la cause ou la conséquence des troubles observés. De nos jours on accepte de prendre en compte la dimension psychique de maladies comme le cancer...mais on est loin de l'admettre (A part quelques auteurs) pour la maladie d’Alzheimer, tant le fait que cette maladie qui renvoie directement à la folie, fait peur et est l’objet de dénis.

  • IPUYTR
    IPUYTR     

    Alzheimer ce n'est pas qu'une simple perte de mémoire, comme le montre à chaque fois les médias : ç'a c'est la 1ère phase gentille ! Alzheimer, 5 ans après c'est la dépendance totale pour manger, se faire laver, plus de parole, aucune motricité, non reconnaissance de l'entourage, des escarres en pagailles, plus de vue, plus d'oreille etc... Bref nos malades deviennent des morts vivants ou des vivants enfermés dans cette terrible toile d'araignée d'alzheimer....Et le tout pour 3000 euros minimum par mois dans les centres EPHAD...

  • serial_lain
    serial_lain     

    Enfin pour ceux qui trouveront le bureau de vote ;) Faudra bien dire à mémé zinzin que Pompidou il est plus là et que c'est MARINE qu'il faut choisir. Pitoyable.

  • eddyb
    eddyb     

    et alors? on donne bien la CMU a des gens qui ne sont même français

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire