En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Entrée du Virgin Megastore des Champs-Elysées, à Paris.
 

Le principal candidat à la reprise des magasins Virgin Megastore, placés en redressement judiciaire, a retiré son offre, ont annoncé vendredi les syndicats. Les autres repreneurs potentiels ne prévoient de garder qu'un nombre restreint de salariés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

19 opinions
  • AUDS
    AUDS     

    Je ne suis allé que deux fois dans le Virgin des Champs Elysées. On y était mal reçu, et le magasin était mal organisé.Deux expériences malheureuses m'ont suffit. C'est normal que ce genre de magasin ne tienne pas la route et capote rapidement.Il n'y a que le petit personnel qui est à plaindre, car il n'avait pas son mot à dire.

  • smithnini
    smithnini     

    jb81! on n est pas sur les marchés boursiers! ici je vous parle du citoyen, le chomage ne vas pas baisser car les boites ferment! et l emploi est avant tout local, ceux qui embauchent le plus sont eventuellement les commercants et artisans; mais quand on voit les charges imposées à ces corps de metiers, c est un veritable frein l embauche..le chomage ne baisse pas par magie;les leviers utilisés jadis ne sont plus aussi efficaces aujourd hui.

  • DOC GENICOO
    DOC GENICOO     

    ..

  • vraiment
    vraiment     

    Il faut vraiment avoir l'esprit suicidaire pour envisager aujourd'hui d'investir un centime en France. Ne cherchons pas ailleurs d'explications oiseuses

  • MARTIN GALE
    MARTIN GALE     

    Personnel avec de trop bonnes conditions trop couteuses, remise en cause des acquis sociaux trop difficiles, enteprises subissant trop de charges, insécurité et incivilités trops pesantes, réglementations sur le travail, temps de travail et réglementation anti travail du dimanche, autant de facteurs qui sont des freins puissants au rachat et à la reprise des activités en difficulté! C'est peut être à cela qu'il faudrait s'attaquer. Vaut il mieux fermer et perdre des emplois plutot que de réviser à la baisse des acquis sociaux trop pénalisants?

  • LE SCORBUT
    LE SCORBUT     

    et je m'en fous !!!! bon debarras même !!! il est responsable de la fermeture des disquaires et libraires du quartier de marseille où il s'est installé ! chacun son tour

  • minederien75015
    minederien75015     

    croyez-vous que tout le monde comprend votre charabia à la mode énarque ? perso, je ne crois pas à vos propos sur la baisse du chômage car justement ce gouvernement asphyxie les entreprises, artisans avec des impôts hors normes ainsi que les ménages ; en septembre 2013, l'impot sur le revenu freinera la conso automatique ce qui diminuera le CA des entreprises, et donc les rentrées fiscales . etc... le CICE n'entrainera pas la baisse du chômage ( seules les grandes boites y souscriront) la BPI est un leurre mon ex mari s'y est cassé les dents et je ne crois pas à l'optimisme de façade, ce sont des actes en faveur des artisans qu'il faut répondre et les aider sans mécanisme compliqué , je crois que c'est un langage que les politiques ne comprennent pas car ils sont particulièrement arrogants et plein de fatuité en rapport avec leurs études .

  • smartiz
    smartiz     

    syndiquez vous en FRANCE, qu'ils disaient! vous verrez le chomage au plus prêt! c'est sur que les investisseurs, ne se bousculent pas aux portillons! ici, ils sont pas aimés!

  • JenBab81
    JenBab81     

    La trajectoire vertueuse entamée par le gouvernement Hollande va se solder par une diminution progressive du chômage d'ici 3 ou 4 mois. Moscovici a admirablement appréhendé la caractère contra-cyclique de la crise et à initié une action volontariste ciblée. Les mesures prises visant à resserrer le différentiel d'employabilité, notamment du secteur industriel sont particulièrement habiles. La poursuite de la trajectoire jusqu'à son terme devrait aboutir à un taux de chômage corrigé proche du taux structurel, ce qui se traduit en chiffres par 1,9 millions de chômeurs à l'horizon 2017.

  • nessie0808
    nessie0808     

    :-)

Lire la suite des opinions (19)

Votre réponse
Postez un commentaire