En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Vincent Peillon sur le plateau de BFMTV, le 13 mai 2013
 

Le ministre de l'Education était l'invité de BFMTV, lundi matin. Rythmes scolaires, prime pour les professeurs du primaire, coup de pouce aux langues régionales... Le point sur ses principales déclarations concernant l'école.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • mauvais citoyen
    mauvais citoyen     

    L'école subit depuis bien longtemps un nivellement par le bas. Pas forcément par des cancres mais par des populations intégrées mais qui ne s'intègrent pas. Il faut maintenant deux à trois fois plus de temps pour apprendre à un gamin à parler Français et le non parlé se répercute dans toutes les diciplines scolaires. Alors, comme les enfants étrangers ne comprennent pas, il faut baisser le niveau pour leur laisser le temps. Je ne parle encore une fois pas de cancres,c'est un simple constat, sans racisme. Mais avec de population chez qui l'ont ne parle pas tous les jours et couramment Français sur lesquelles le niveau scolaire se base pour leur donner plus de facilité au risque avéré de perdre notre savoir. on parle de concurence, être plus forts que les autres alors il faut déjà redonner à nos diplômes les valeurs qu'ils doivent représenter et non un cadeau de la vie scolaire (que certains trouvent encore le moyen de rater). Alors maintenant voici donc les langues régionales, trés bien, il faut faire vivre ces valeurs mais, en option et en choix beaucoup plus tard paraît un bon système. Arrêtez M. PEILLON de vouloir inscrire votre nom à toutes les étapes du système scolaire.

  • erwan75
    erwan75     

    la démonstration est faite ... :)))))

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Et la langue, c'est quand même quelque chose d'extraordinaire : les gamins sont pas foutus d'écrire correctement et on va prendre un peu plus de leur temps de français pour leur faire apprendre une langue étrangère. Ah oui et puis il faudra les intervenants qui vont avec, alors bien sûr le contribuable va devoir mettre la main au porte feuille. De préférence celui qui bosse et a appris lui même le français et une langue étrangère à ses gamins, pas celui qui reste assis chez lui toute la journée et élève des cancres.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Entre toucher aux montant des retraites, au montant des prélèvement et à la durée de cotisation, Sarkozy avait choisi cette dernière option, la plus logique et la moins destructrice de pouvoir d'achat. Et encore, pour n'atteindre que 65 ans. Hollande et sa clique de bras cassés, qui avaient hurlé au scandale à l'époque, proposent désormais un système où nos diplômés qu'on a incité à faire des études longues pour un soit disant meilleur job auront droit à 100% de la retraite à plus ou moins 70 ans + augmentation des cotisations + réduction de l'allocation. Et dire qu'ils ont OSE émettre des critiques à l'époque et s'empresser de supprimer une partie de la réforme après leur élection parce que 65 ans quand on avait ses 40 annuités c'était inadmissible ... En ce qui concerne l'école c'est juste le premier budget du pays. Si le primaire n'a pas assez de pognon c'est qu'il est bien gaspillé quelque part. Peut être dans les 60.000 nouveaux postes, chez les syndicats et autres copains du pouvoir. Mais c'est pas grave, on va encore augmenter les impôts, et ces c*ns de français vont raquer.

  • Gallus
    Gallus     

    Et je ne parle pas de l'enseignement professionnel tout aussi déplorable et préjudiciable envers ceux qui auraient choisis d'exercer un art manuel!

  • Gallus
    Gallus     

    C'est normal. Quand on accepte la misère du monde francophone quand elle n'est pas francophobe, quant on nivelle au niveau des cancres, quant on bouleverse les rythmes scolaires, quant on désavoue les professeurs, quant on teste des programmes absurdes de lecture en lieu et place de méthodes empiriques, quant on cultive la médiocrité, quant on stigmatise la discipline, quant on nie l'Histoire et la culture G...ça donne ça: à l'image de ceux qui nous gouvernent.

  • quidambof
    quidambof     

    après le passage SARKO RIENT D ETONNANT

  • Max 85
    Max 85     

    Un amendement pour les langues régionales .....Laquelle l'arabe ???...La pauvreté de l'école vient du fait que depuis 1968 il n'y a eu que des réformes idiotes qui ont causer la perte de l'autorité du professeur et l’abêtissement progressive des élèves . Dû aussi à une syndicalisation excessive de la fonction...

  • leane
    leane     

    :))) Je vais repasser un bac, si on peut choisir "surf" en matière principale, gros coef...Bon, j' aurai peut-être pas le même job.

  • Manu11
    Manu11     

    c'est sur que l'option au bac de SURF coute trés cher et que l'économie, non enseignée ou peu, nous fait faire des économies. LOL

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire