En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'entreprise Spanghero, à Castelnaudary (Aude).
 

La société Spanghero, au coeur du scandale de la viande de cheval, est à vendre, a annoncé ce vendredi la direction. L'entreprise de Castelnaudary, dans l'Aude, a été placée en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

77 opinions
  • garynou
    garynou     

    Réflexions - le 20/04 à 11:53......... CA NOUS CHANGE UN PEU DE VOIR QU UN GOUVERNEMENT DE GAUCHE FAIRE RESSORTIR LA VERITE MAGOUILLE ET COMPAGNIE C EST FINI VOUS EN DÉPLAISE C EST MALHEUREUX POUR LES OUVRIERS MAIS LES PATRONS VÉREUX ON N EN VEUX PLUS IL FAUT ARRETER DE FAIRE N IMPORTE QUOI ET FERMER LES YEUX

  • garynou
    garynou     

    joelboby - le 20/04 à 9:07........ c est pas la mauvaise foi qui vous étouffe on tu a vu qu il y avait pas de preuve ? IL FAUT ARRETER DE DIRE N IMPORTE QUOI SOUS PRÉTEXTE D ETRE DE DROITE POUR ACCUSER LE GOUVERNEMENT LE COUPABLE DANS CETTE AFFAIRE C EST BIEN LA DIRECTION QUI ONT FAIT N IMPORTE QUOI POUR CE FAIRE UN MAXIMUM DE FRIC

  • JunK.
    JunK.     

    la viande de cheval n'est pas mauvaise elle est même meilleur que la viande de bœuf pour seus qui en doute ben jais rien a dire continuer a manger
    du bœuf

  • ouvreyeux
    ouvreyeux     

    auxurnesconcitoyens.blogspot.

    La droitisation saisie par la rhétorique de "l'insécurité culturelle"

    La droite française paie au prix fort ses erreurs d'analyse quant à la droitisation que connaîtrait la société française.
    En effet, son chaos n'est pas qu'affaire d'hommes, mais aussi d'idées, comme en témoigne le fait que la radicale motion de la Droite forte soit parvenue en tête lors du vote des militants de l'UMP.

    UNE HIÉRARCHIE DE VALEURS ET DE TRAVAIL LÉGITIME

    Ceux qui y appartiennent exigent un retour à une société construite, avec une hiérarchie de valeurs et de travail légitime.
    Cette dynamique a contribué à la diffusion d'une fiction sociale dans laquelle les populations d'origine arabo-musulmane représentaient quant à elles un corps unifié socialement, culturellement et religieusement.
    Cette cristallisation entre la représentation d'un "nous" composé d'individus épars en concurrence, et un "eux" imaginé comme solidaire, entraîne dans l'imaginaire des populations une coagulation des insécurités : physique, économique, culturelle, elles ne constituent en fait qu'un seul bloc pour de nombreuses personnes, déplaçant ainsi sur une critique des populations d'origine arabo-musulmane le rapport entre les transformations de l'économie et des technologieset nos modes de vie.
    Ce sentiment d'insécurité culturelle est encore plus vivace chez ceux à qui est affirmé qu'ils ne sont pas adaptés à la mondialisation et à ses conséquences sur nos structures économiques.

    VALORISATION DE LA DÉFENSE DES "PETITS BLANCS"

    Tandis que cette analyse s'esquissait par des échanges entre spécialistes de la recherche en sciences sociales, elle était reprise à la volée dans un champ médiatique structuré par la posture éthique et esthétique, en fait une société du spectacle assez révélatrice de chaos social sus-décrit.
    Le résultat fut une accumulation de contresens : dénonciation d'un "concept d'extrême droite", voire admonestation d'une "sécurité identitaire" destinée àcontourner la question de l'insécurité économique ou, à l'opposé, valorisation de ladéfense des "petits Blancs"...
    Or, l'hypothèse de l'insécurité culturelle n'est pas un thème identitaire destiné àmasquer la question sociale, mais relève d'une question socio-économique qui a une implication culturelle.
    Pour la contrer, il faut répondre à l'atomisation et la à précarisation du travail. C'est pourquoi la droite populaire et la Droite forte ne peuvent concurrencer le FN : elles avalisent sa perception insécurisée, mais n'y apportent pas comme lui une réponse globale, avec la promotion frontiste d'une souveraineté nationale, identitaire, populaire et sociale.
    On ne saurait pour autant considérer que la gauche a, en la matière, les coudées franches. Car quand bien même réussirait-elle socialement qu'il lui resterait encore à reproduire du commun. Quoique cela relève plus du législateur que du chercheur, quelques pistes peuvent être évoquées.
    auxurnesconcitoyens.blogspot.fr

  • ouvreyeux
    ouvreyeux     

    auxurnesconcitoyens.blogspot.

    La droitisation saisie par la rhétorique de "l'insécurité culturelle"

    La droite française paie au prix fort ses erreurs d'analyse quant à la droitisation que connaîtrait la société française.
    En effet, son chaos n'est pas qu'affaire d'hommes, mais aussi d'idées, comme en témoigne le fait que la radicale motion de la Droite forte soit parvenue en tête lors du vote des militants de l'UMP.

    UNE HIÉRARCHIE DE VALEURS ET DE TRAVAIL LÉGITIME

    Ceux qui y appartiennent exigent un retour à une société construite, avec une hiérarchie de valeurs et de travail légitime.
    Cette dynamique a contribué à la diffusion d'une fiction sociale dans laquelle les populations d'origine arabo-musulmane représentaient quant à elles un corps unifié socialement, culturellement et religieusement.
    Cette cristallisation entre la représentation d'un "nous" composé d'individus épars en concurrence, et un "eux" imaginé comme solidaire, entraîne dans l'imaginaire des populations une coagulation des insécurités : physique, économique, culturelle, elles ne constituent en fait qu'un seul bloc pour de nombreuses personnes, déplaçant ainsi sur une critique des populations d'origine arabo-musulmane le rapport entre les transformations de l'économie et des technologieset nos modes de vie.
    Ce sentiment d'insécurité culturelle est encore plus vivace chez ceux à qui est affirmé qu'ils ne sont pas adaptés à la mondialisation et à ses conséquences sur nos structures économiques.

    VALORISATION DE LA DÉFENSE DES "PETITS BLANCS"

    Tandis que cette analyse s'esquissait par des échanges entre spécialistes de la recherche en sciences sociales, elle était reprise à la volée dans un champ médiatique structuré par la posture éthique et esthétique, en fait une société du spectacle assez révélatrice de chaos social sus-décrit.
    Le résultat fut une accumulation de contresens : dénonciation d'un "concept d'extrême droite", voire admonestation d'une "sécurité identitaire" destinée àcontourner la question de l'insécurité économique ou, à l'opposé, valorisation de ladéfense des "petits Blancs"...
    Or, l'hypothèse de l'insécurité culturelle n'est pas un thème identitaire destiné àmasquer la question sociale, mais relève d'une question socio-économique qui a une implication culturelle.
    Pour la contrer, il faut répondre à l'atomisation et la à précarisation du travail. C'est pourquoi la droite populaire et la Droite forte ne peuvent concurrencer le FN : elles avalisent sa perception insécurisée, mais n'y apportent pas comme lui une réponse globale, avec la promotion frontiste d'une souveraineté nationale, identitaire, populaire et sociale.
    On ne saurait pour autant considérer que la gauche a, en la matière, les coudées franches. Car quand bien même réussirait-elle socialement qu'il lui resterait encore à reproduire du commun. Quoique cela relève plus du législateur que du chercheur, quelques pistes peuvent être évoquées.
    auxurnesconcitoyens.blogspot.fr

  • Prim'holstein
    Prim'holstein     

    Les employés sont hors de cause. Regardez plutotr le cas de Toupenot que nous a présenté TF1 dans sept a huit ^plus balc que blanc avec ses corned Beef sans cheval, non seulement les Anglais ont retrouvés du cheval mais aussi antibiotique.

  • Prim'holstein
    Prim'holstein     

    Il faut pas leurs en vouloir ils ont une bande de conseillers incapables. Le coup de l'etiquette qui voulait dire Boeuf sans os le montre.

  • Prim'holstein
    Prim'holstein     

    Spanghero ne travaillait pas la viande de cheval et se contentait de distribuer. Les employés coupables sont ceux de Cogimel qui ont fabriqués avec la viande d cheval. Pour la VSM de mouton impossible de savoir pour un employé que cette viande etait interdite pendant la fabrication.

  • feuvert
    feuvert     

    Les concurrents font exactement la même chose et des stockes entiers de viandes illégales ou impropre à la consommation sont parti en fumé afin de ne pas se faire prendre et de masquer momentanément les magouilles. La filière s'est empressée de dire que le cas "Spanghero" était une fraude isolé afin que rien ne change...

  • feuvert
    feuvert     

    Merci de rappeler la réalité du poids des lobby en France et des conflits d'intérêt de nos politiques qui cautionnent les magouilles des industriels en faisant fie de ne pas savoir quand les scandales éclatent ! Et courage pour votre si beau métier aux antipodes des intermédiaires pourris que représente cette entreprise "Spanghéro".

Lire la suite des opinions (77)

Votre réponse
Postez un commentaire