En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Spanghero : Le Foll espère prendre une décision dès lundi

Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture
Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture - © DR

Le ministre de l'Agriculture estime pouvoir disposer dès lundi d'éléments lui permettant de prendre une décision concernant la suspension d'activité de l'entreprise Spanghero.

Sur le même sujet :

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
7 opinions
  • Christian Courboulay,

    Monsieur Le Foll et consommateur et monsieur les tricheurs ,la viande n est pas une marchandise comme les autres ,les génisses on nourrie pour nous nourrie ,alors il faut les respecter . Les carcasses de boeuf doit étre vendu entière chez les artisans bouchers ,les consommateurs ne cuisine pas les bas morceaux plat cote macreuse gite flanchet ,ces morceaux reste l abattoir qui les déssose pour les hacher et c est vendu en pain de viande pour les transformer en plat cuisiner ou bif hacher , les bobo parisiens et journalistes vous gueulez très fort quand vous allez chez le boucher vous demandez de l onglet ,du contre filet, du filet ,de l entrecote de la bavette, la poire le merlan, pas de viande a pot au feu ,ragouts, boeuf mode , une carcasse est composée de tous ses morceaux alors balayez devant votre porte; en parlant des deux meilleurs bouchers parisiens ce sont des bouchaillons les vrais bouchers sont en province et des bouchers de star qui achète que des bout de carcasses et qui pourrisse de leur frigo.

  • BenVoyons,

    "peRso" et non peso... mais je suis conscient que c'est TRES TRES ambitieux comme plan... ce ne peut qu'être un projet perso. Dès qu'on introduit des technostructures dans le circuit, on explose les délais.. (enfin.. pour la formulation c'est l'inverse il faut dire : "dès que les technocrates nous introduisent" :))

  • BenVoyons,

    "peRso" et non peso... mais je suis conscient que c'est TRES TRES ambitieux comme plan... ce ne peut qu'être un projet perso. Dès qu'on introduit des technostructures dans le circuit, on explose les délais.. (enfin.. pour la formulation c'est l'inverse il faut dire : "dès que les technocrates nous introduisent" :))

  • BenVoyons,

    peso j'envisage de réfléchir dès lundi à la possibilité d'envisager le début d'un processus de décision destiné à comprendre l'adéquation d'un plan décisionnel aux conditions économiques pour la création d'un espace de décision (sous contrôle administratif) pour arriver avant 2017 à une décision de renouvellement. Mais le délai est un peu court. Une révision des objectifs doit être envisagée pour le bien de la survie des plan biquinquénaux d'amélioration des circuits décisionnels.. :))) _________________________________________________________________________ Droite et gauche, verts et autres, ils nous prennent vraiment pour des demeurés. Mais on le leur rend bien...

  • bigourdan,

    Le Foll tu pense a ton confort mais pas aux ouvriers

  • Bamboula,

    Suspendre l'agrément c'était mettre 300 ouvriers au chômage sur le champ, t'es d'accord avec moi ? Mettre en garde à vue la direction pour quelle s'explique et donner la gérance de la boite à des fonctionnaires qualifiés qui existent déjà et se tirent sur l'élastique derrière des bureaux c'était pas possible ? Une mise aux normes et un nettoyage complet des lieux avec le personnel existant c'est pas possible non plus ? Arrête ces conneries. le problème c'est l€urope un point c'est tout. Nous n'avons plus aucun pouvoir de décision, nous n'avons plus aucun pouvoir chez nous et ça c'est un truc que personne arrive à imprimer.

    David.

  • valgego,

    Parce que la suspension de l'agrément n'était pas une décision ?simplement une lubie ,en vertu d'un principe de précaution stérile ,s'il n'y a pas danger alimentaire , le délire de tout commenter .........et de se donner de l'importance , sans regarder plus loin que le bout de son nez , quitte à condamner 300 ouvriers au chômage pour mettre en évidence sa perspicacité à être présent partout et efficace nulle part . Le problème de monsieur Le Foll n'est pas l'entreprise Spanghero ,mais les filières européennes de trafic et d'acheminement des viandes par l'intermédiaire de traders irresponsables échappant à tout contrôle de l'état,je serai très ému le jour il nous fera part de ses solutions : job pour lequel il est payé par nos impôts .

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •