En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

PARIS - La veuve de l'ancien président rwandais Juvénal Habyarimana, accusée d'être impliquée dans le génocide de 1994, a été arrêtée en France,...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Krissmic
    Krissmic     

    Que fait l'ONU dans des cas comme cela, ha shit , pas de mandat.
    On pourrait peut etre envisager de lui ponctionner tous le fric mis de coté, et le remettre au Rwanda. 16 ans d'interets cela compte.
    a moins que !!!!
    Pauvre Justice Internationale.

  • marie2401
    marie2401     

    c'est toujours le refuge de tout les génocidaires...Ahi Ahi ... si elle est reconnu coupable qu'elle aille chez elle purger sa peine. Ici les prisons sont saturés, ça vas encore coûter au contribuable.

  • RVLH83
    RVLH83     

    C'est un peu curieux qu'elle soit arrêtée au moment au sarkozy tarite avec la nouvelle présidence.Il serait étonant qu'il ne soit pas au courant de sa présence en france (que fait la dst?), peut être même en VIP...
    De plus, quand il reconnait l'erreur de la France, soit il n'est pas trés au fait de la réalité du contentieux antre hutus et tutsies, soit qu'il prend partie selon la direction du vent.
    le problème entre ces éthnies est complexe; les raisons digénocide aussi. Il faut rappeler que les hutus étaient brimés, opprimés, exploités et même maltraités par des tutsies méprisants dont ils étaient les esclaves depuis des générations. Leur émancipation violente et soudaine les a conduits aux pires exactions, des actes attisés par la haine, la vengeance, l'alcool et la drogue des insurgés; tous les assassins hutu ont vu un des leur maltraité ou tué par des tutsie dans leur vie; la peur du lendemain et de la vengeance des riches tutsies (ce qui arrivera peut être) les a poussé à penser qu'il fallait tous les éliminer; il ne fallait pas prendre parti du tout, c'est à ces peuples de règler leurs problèmes seuls (finalement, ça ne nous regarde pas plus aujourd'hui qu'hier), aucun des deux camps n'a raison, il serait trop facile de penser qu'il y a forcément un coupable et un innocent, il peut y avoir deux coupable et la circonspection devrait être de rigueur.

Votre réponse
Postez un commentaire